Produits High-Tech récents, bon marché et de très bonne qualité

Produits Hight Tech moins chers

Acheter des produits récents bon marché et de très bonne qualité, c’est possible. Mais attention aux arnaques. Voici comment repérer les bonnes affaires.

Le marché de l’occasion est parfois considéré avec un certain dédain par les consommateurs d’informatique et de high-tech au sens le plus général. Quelquefois parce que « ce n’est pas assez bien», le plus souvent parce que l’on craint de se retrouver avec un matériel passé de mode, voire obsolète. Il est vrai que pour le Geek, pour l’obsédé des toutes dernières nouveautés, l’univers de l’occasion ressemble à une planète lointaine dont il ne connaît rien et dont il ne voudra de toutes manières jamais rien savoir. Ce qui peut très bien se comprendre. Et qui est nécessaire au marché : si plus personne n’achetait de matériel neuf et se concentrait sur l’occasion, il ne faudrait guère de temps avant que les constructeurs ne s’effondrent et qu’il n’y ait plus de marché du tout! Nous n’en sommes bien évidemment pas là, loin s’en faut. Mais, si le marché des nouvelles technologies de pointe se porte très bien, on note que celui de l’occasion connan un regain de forme, pas si surprenant finalement.

Dans les premiers temps de la micro-informatique, acheter d’occasion constituait pour les petits budgets le seul moyen ou presque d’accéder à cet univers. Ensuite, ces matériels se démocratisant, l’occasion a perdu de son intérêt, d’autant que la technologie évoluait à une telle vitesse que l’obsolescence gagnait rapidement la plupart des produits.

Jusqu’à moitié moins cher que le neuf!

Aujourd’hui, la tendance s’inverse. Crise économique aidant, le consommateur se montre nettement plus regardant sur les prix. Et si la technologie évolue toujours aussi vite, les véritables bonds en avant sont rares. Certes, l’apparition de l’iPad ouvre de nouvelles voies. Mais qu’un nouveau processeur soit cadencé à 0,5 GHz de plus que son prédécesseur, qu’un appareil photo soit doté d’un capteur comportant un million de pixels supplémentaires ou qu’un disque dur embarque 200 Go de plus que le précédent n’a pas franchement un impact éliminatoire sur la génération précédente de ces appareils.

Ce n’est évidemment pas une raison pour foncer tête baissée sur le marché de l’occasion en espérant y dénicher des affaires incroyables. Certes, comme vous pourrez le constater dans les pages qui suivent, il est possible d’acquérir des produits récents, en excellent état et à un tarif allant jusqu’à moitié moins cher que le neuf! Mais personne n’est à l’abri de désillusions, de mauvaises affaires, voire d’arnaques.

Devenir un Pro des matériels d’occasion

Acheter un matériel d’occasion peut être source de très grandes satisfactions comme de profondes désillusions. Et il existe un certain nombre de paramètres qu’il est préférable de maîtriser afin d’éviter les secondes et d’arriver aux premières. Pour commencer, il va falloir vous intéresser au matériel qu’il est opportun ou non d’acheter d’occasion. Autrement dit, peut-on faire de bonnes affaires sur tel ou tel type d’équipement? Bien sûr, il n’y a pas de règle intangible et, en cherchant bien ou par chance, il est probable que vous trouverez un jour la super affaire dans un secteur que nous aurons ici considéré comme peu attrayant Notre enquête nous a ainsi montré, par exemple, que l’achat d’une clé USB d’occasion présentait peu intérêt, les modèles neufs coûtant de moins en moins cher pour des capacités toujours en augmentation. Sans parler du fait que les clés USB sont des matériels fragiles s’usant relativement vite.

 

Matériels High-Tech d'occasion

Tous les types de produits ne sont pas aussi attrayants les uns que les autres sur le marché de l'occasion. Certains parce que les prix pratiqués à l'occasion sont peu compétitifs, d'autres parce qu'ils ont une durée de vie et d'usage assez courte. Plus le curseur est positionné vers le vert, meilleur est le rapport prix/durée de vie du produit.

 

 

Donc on peut constater que certains types de matériels se révèlent plus attrayants que d’autres sur le marché de l’occasion. C’est par exemple le cas des tablettes graphiques et notamment de l’iPad première génération, que l’on peut trouver jusqu’à 30% moins cher que le même modèle neuf et 40 % moins cher qu’un iPad 2 de niveau équivalent. On remarquera qu’il existe également d’excellentes affaires à réaliser en matière de téléphonie et plus encore d’appareils photo.

Un panel de vendeurs très large

Qui vend ces matériels d’occasion? On peut découper l’offre en trois catégories de vendeurs: les particuliers, les boutiques (généralistes ou spécialisées), les constructeurs. Les premiers passent le pl us souvent par des sites de vente en ligne génériques très connus, on pense en premier lieu à eBay, PriceMinister, 2x moins cher ou Le Bon Coin. Ils utilisent également les services de sites d’annonces spécialisées (notamment pour la photographie) ou de forums dotés d’un chapitre Occasion (Forum HardWare étant le meilleur exemple). L’intérêt de l’achat à un particulier, ce peut être le prix, encore que certains n’aient pas une idée réaliste de la décote de leur appareil: ils se basent sur le prix auquel ils ont acheté leur objet pour en fixer le prix de vente, et non sur les prix pratiqués actuellement ce qui est une erreur. L’inconvénient, c’est l’absence de garantie: vous achetez le produit dans l’état où il est sans possibilité de recours.

Côté boutique, de nombreux spécialistes de la vente en ligne ont diversifié leurs activités en proposant des matériels d’occasion reconditionnés par leurs soins ou commercialisés par l’un ou l’autre de leurs partenaires, ces vendeurs professionnels qui opèrent à partir de la place de marché de la plate-forme. C’est ce que l’on peut trouver chez Pixmania, Amazon ou Rue du Commerce, par exemple. D’autres, comme GrosBill, s’intéressent aux opérations de déstockage menées par les constructeurs lorsqu’ils sortent de nouvelles gammes. Enfin, les boutiques spécialisées sur une marque particulière (Apple notamment) ou un type d’équipement -les boutiques dédiées à la vente d’appareils photo d’occasion sont légion. L’intérêt c’est la garantie qu’ils proposent et les possibilités de recours dont vous disposez en cas de litige. Les fabricants, eux. cherchent souvent à se débarrasser de leurs fins de série, à recycler des matériels d’exposition ou à commercialiser des produits d’occasion reconditionnés. Apple est très à la pointe en la matière. Il faut ainsi explorer leur boutique en ligne ou les promotions pour dénicher la perte rare. La garantie de produits de qualité est là. En revanche, les prix ne sont pas toujours intéressants et le choix peut être réduit.

 

Les conseils indispensables pour bien acheter un produit d’occasion :

  1. Préparez Votre achat
    Ne partez pas a l’aventure, réfléchissez au type de matériel que vous souhaitez acheter, étudiez plusieurs modèles différents, renseignez-vous sur les avis d’utilisateurs du produit convoité,
  2. Décryptez les offres
    les vendeurs manient souvent l’euphémisme. « En état d’usage » signifie souvent que le matériel est plus ou moins défectueux, mais « comme neuf » n’indique pas forcément que le produit n’a jamais servi. N’hésitez pas à questionner le vendeur.
  3. Méfiez-Vous de ce qui brille
    Si la photo est trop belle, il s’agit sans doute d’une photo du constructeur. Demandez des photos réalistes du produit. Mais ne vous y fiez pas à 100 %, gommer un défaut par voie informatique n’est pas difficile.
  4. Attention aux trop bonnes affaires
    Que le vendeur soit un particulier ou un pro, il a le plus souvent une idée du prix de ce qu’il vend. La trop bonne affaire, du type « un iPad à 50 euros » sent l’arnaque : matériel en panne, volé, dépourvu de ses accessoires, …
  5. Demandez la facture
    Pour tout équipement d’un montant conséquent (mettons 100 euros), demandez la facture d’achat du matériel. Pour un produit à 30 euros, en revanche, cela ne présente guère d’intérêt.
  6. Vérifiez le contenu
    Prêtez une attention particulière à la présence de tous les accessoires : documentation, pilotes … Notamment, vérifiez la présence des cartouches d’encre d’une imprimante et de l’alimentation des appareils.
  7. Consultez la cote
    Cela n’est pas valable pour tous les types d’appareils, mais il existe des argus pour certains équipements, appareils photo ou caméscopes notamment. Les prix clés ne sont donnés qu’à titre indicatif, mais c’est souvent une information intéressante.
  8. Demandez l’âge de la machine
    Certains types de matériel (Imprimantes, disques durs, écrans, clavier, etc …) ont des composants plus sensibles à l’usure. Méfiez-vous donc de ceux qui ont servi de manière intensive ou qui sont trop anciens.
  9. Évitez de faire vos achats à l’étranger
    Il est très nettement préférable d’éviter d’acheter des produits d’occasion a l’étranger. D’abord parce que les frais de port risquent de les rendre peu attractifs. Ensuite parce qu’il est difficile de disposer d’un quelconque recours en cas de litige. Et surtout parce que vous n’êtes alors pas sûr que le matériel sera utilisable en France (prises électriques différentes dans la plupart des cas).
  10. Choisissez le bon paiement
    On n’est jamais à l’abri d’un escroc. Outre le bon sens qui est la meilleure protection contre l’arnaque, il existe deux précautions indispensables : ne payez jamais un produit par le biais de Western Union – vous aurez alors toutes les chances de voir votre argent s’évaporer sans contrepartie. En cas d’achat sur un site d’annonces de type eBay ou Price Minister, procédez à l’intégralité de la transaction dans le cadre du site même si le vendeur vous demande d’en passer par une transaction privée. Vous perdriez alors les protections offertes par ces plates-formes.