Immobilier: Comment trouver un logement grâce à Internet

Immobilier: Comment trouver un logement grâce à Internet

Ce serait vraiment dommage de se passer d’Internet pour acheter ou louer un logement. Que ce soit pour consulter les annonces ou répondre aux questions que vous vous posez avant de signer, voici quelques sites et applis indispensables.

Crise ou pas crise, les Français sont toujours obsédés par l’immobilier. Selon une étude réalisée par Google et le site Meilleurtaux.com, en 2012, année d’élection présidentielle, le terme « immobilier » était deux fois plus recherché que « Hollande » et quatre fois plus que « Sarkozy »! Internet regorge de sites, d’annonces, de simulateurs et autres calculettes sur l’immobilier ou le crédit.
Pour autant, dénicher le bien de ses rêves, à acheter ou à louer, n’est pas chose aisée. Réussir sa recherche est avant tout une affaire de méthode. Inutile, dans un premier temps, de courir à droite et à gauche faire des dizaines de visites. Tirez profit de la cartographie. De nombreux plans donnent accès à toutes les informations sur un logement et son environnement. Est-il plus cher que les biens similaires dans le quartier, qu’en est- il des transports, des commerces, des crèches, du niveau des écoles…? Bien sûr, vous devrez.toujours vous déplacer, mais les visites que vous effectuerez seront alors beaucoup plus efficaces. Et avant de vous lancer à corps perdu sur Internet, mieux vaut respecter un processus strict, balisé par des étapes. D’abord, faire le point sur vos ressources financières (apport, capacite d’emprunt, aides), puis cibler vos besoins pour définir les différents critères (emplacement du bien, type de logement, nombre de pièces, prix maximal, surface habitable souhaitée, etc.).

  • Comment préparer sa recherche d’un bien immobilier?

Dans la pratique, la quête d’un appartement se prépare d’abord sur un ordinateur et se finalise sur un smartphone. Toujours à portée de main, celui-ci permet de contacter directement le vendeur depuis l’appli immobilière, que ce soit une agence ou un particulier. Pour la recherche du bien idéal, vous pourrez vous tourner vers trois types d’acteurs: les sites d’annonces générales, le plus connu étant « Leboncoin.fr », les sites de particuliers (De Particulier à Particulier, « entreparticuliers.com ») et les sites d’agences ou de réseau d’agences (Orpi, Century21…). Inutile de s’eparpiller et de gaspiller temps et énergie sur des dizaines de sites quand on sait que « Se Loger » et « Leboncoin » concentrent à eux deux la quasi-totalité des annonces de vente et de location. Soit environ 1,4 million d’offres. Autant les utiliser en priorite puisque c’est là que vous aurez le plus de choix.

  • Connaître sa capacité d’emprunt et trouver un crédit

Il existe de très nombreux simulateurs et calculettes gratuits pour qui envisage de recourir à un credit. Votre banque tient certainement ces outils à votre disposition sur son site Web.
Vous pouvez aussi faire appel aux services d’un courtier. Tous proposent en ligne des observatoires du credit et des outils qui estiment votre taux et vos mensualités en fonction des caractéristiques de votre projet. Et tous permettent de remplir des formulaires en ligne pour soumettre votre demande à plusieurs banques. Les plus connus s’appellent « Empruntis », « Cafpi » et « Meilleurtaux », ce dernier étant l’un des plus complets. Dans tous les cas, faites jouer la concurrence.

  • Quelles aides on peut-on demander pour le logement?

La France offre de très nombreuses aides au logement, que ce soit à l’achat ou à la location, dont les plus connues sont les APL, accordées sous condition de ressources par les Caisses d’allocations familiales. Vous devez être soit locataire d’un logement conventionné, soit propriétaire et devoir rembourser un emprunt conventionné. Pour savoir à quel montant vous pouvez prétendre, déposez votre demande sur le site de la Caf (www.caf.fr) ou sur celui de la Mutualité sociale agricole de votre département.
De même, pour savoir si vous avez droit à un prêt à taux zéro renforcé (PTZ +), rendez -vous sur le site « Service-Public.fr » pour l’explication du mécanisme. Puis sur celui de l’Anil, l’Agence nationale pour l’information sur le logement (http://goo.gl/5Thf5) pour le calcul du montant. A ces aides se cumulent souvent d’éventuels prêts accordés aux primo-accédants à la propriété par la ville, le département ou la région dans laquelle vous souhaitez vous installer. Consultez leur site pour en savoir plus.

  • Comment estimer l’ensemble des coûts d’un achat ou d’une location?

Au prix du logement s’ajoutent des dépenses annexes: frais de notaire, taxes d’habitation et foncière, provisions et charges, pour un achat. Pour une location, ce sont juste les charges et la taxe d’habitation. Les frais d’acquisition peuvent être estimés sur le site des Notaires de France (http://goo.gl/Br8Xj). Le niveau des charges est généralement indiqué dans l’annonce. Le montant des taxes est plus complexe: il depend de la politique fiscale locale et de la valeur cadastrale du logement. Les taux d’imposition locale et leur évolution figurent sur le site « Seloger.com ».

  • Vérifier si un bien est au juste prix

Dans l’euphorie, n’oubliez pas de vérifier si votre trouvaille n’est pas trop chère par rapport au prix du marché. À l’inverse, il est utile de repérer les annonces qui affichent des prix parfois sous-évalués – quitte à en comprendre ultérieurement les raisons. Pour vous aider, rendez-vous sur « www.meilleursagents.com ». Le site dresse une carte avec la moyenne des prix du quartier, de la rue, voire de l’immeuble considéré (pour les grandes villes). Ces chiffres fiables proviennent des ventes enregistrées chez les notaires. Enfin, méfiez-vous des moyennes: un appartement en rez-de-chaussée ne vaut pas un 5e étage avec ascenseur et parking.

  • Avoir des renseignements sur son futur quartier

Pour départager plusieurs offres, le choix du quartier peut faire la différence. Notamment avec la proximité des commodités (moyens de transport, commerces, crèches, écoles, pharmacies et hôpitaux) et l’éloignement des désagréments (nuisances sonores routières, ferroviaires et aériennes, discothèques et bars…). Une fois de plus, Internet va vous venir en aide. En attendant une carte unique regroupant ces informations, vous allez devoir parcourir un certain nombre de sites. Pour les commerces de proximité, « www.pagesjaunes.fr » offre un bon maillage du territoire national. Et l’onglet « A proximité » de « www.seloger.com » localise pour chaque annonce sur une carte tous les points d’intérêt environnant le bien sélectionné. La seule faiblesse de « Se Loger »: les moyens de transport. Comme il ne les référence pas tous, nous vous conseillons d’utiliser Google Maps qui affiche assez bien les stations et lignes de train, de métro et de bus. Pour les 12 millions d’habitants de la région parisienne, le Syndicat des transports d’Île-de-France a créé le site encore peu connu www.vianavigo.com (et une appli mobile). Il indique les lignes et les arrêts de transports en commun (bus, métro, RER et tram) dans toute la région et permet de calculer son temps de trajet entre domicile et lieu de travail.

  • Tout savoir des établissements scolaires

De plus en plus de sites immobiliers donnent des renseignements sur les crèches, écoles et universités. Home’n’go (http://homengo.com) cartographie les différents établissements et calcule leur distance d’un logement choisi, en spécifiant leur type (maternelle, primaire, collège, lycée…), le secteur (public, privé) et leur taux de réussite au bac.

  • Comment connaître les nuisances d’un quartier?

Histoire d’éviter les mauvaises surprises et éventuellement pour faire baisser le prix au cours de la négociation, mieux vaut se pencher sur l’environnement géographique. En tête des nuisances, le bruit, tellement redouté que les communes établissent des cartes. Selon les agents immobiliers que nous avons contactés, un appartement donnant sur un boulevard à un étage peu élevé se négocie avec une décote allant de 10 à 20%. Sauf, bien sûr, si le logement est sur une artère bruyante, mais prisée, tels les Champs-Élysées… Pour vous informer sur les risques naturels (inondations, zones sismiques, avalanches, arrêtés de catastrophe naturelle…), exploitez la carte nationale émanant du ministère de l’Écologie que vous retrouverez sur « http://cartorisque.prim.net ».

  • Qui sont mes voisins?

En France, seules les informations à l’échelle d’une ville ou d’un arrondissement, pour les grandes agglomérations, sont disponibles. Impossible de savoir en revanche qui sont les habitants d’un quartier et, a fortiori, d’une rue ou d’un immeuble. D’autres éléments sont toutefois disponibles. Pour une ville ou un arrondissement donné, « Se Loger » affiche le nombre d’habitants et la répartition de la population entre familles monoparentales, couples avec ou sans enfant. Il donne aussi le revenu fiscal net moyen et le pourcentage de cadres ou d’ouvriers de la commune.

Les sites immobiliers américains vont beaucoup plus loin. Ils décortiquent les informations sociales au niveau d’une rue. Un des sites les plus tendances, « www.trulia.com », n’hésite pas à montrer une carte de la criminalité réactualisée en temps réel par les informations de la police: du rouge sang au vert selon que la zone est criminogène ou calme. Il est possible de trier les délits selon leur violence, de la simple dégradation de biens jusqu’au meurtre. D’autres sites américains poussent la sélection à l’extrême: « www.neighborhoodscout.com » vous propose carrément de vous aider à choisir votre voisinage en fonction de son ethnie d’origine….

Les sites les plus fréquentés pour l’immobilier (visiteurs uniques / mois)

  • Leboncoin.fr (rubrique Immo) : 8 524 000
  • SeLoger / Immostreet : 4 085 000
  • De Particulier à Particulier : 2 053 000
  • Logic-Immo.com : 1 958 000
  • ParuVenduImmo : 1 230 000
  • Vivastreet Immo : 1 064 000
  • Orpi : 974 000
  • Explorimmo : 899 000
  • Annonces Jaunes Immobilier : 887 000
  • AVendreALouer / Lesiteimmobilier.com : 846 000

Grosse surprise, ce ne sont pas les spécialistes qui sont les plus consultés en France pour une recherche immobilière, mais les sites de petites annonces. La rubrique immobilier du Bon Coin écrase la concurrence avec ses 8,5 millions devlsiteurs uniques. Plus étonnant encore, les internautes passent près de 53 minutes par mois sur le site, contre 15 minutes sur Seloger ou De Particulier à Particulier.

 

Tirez parti des applis mobiles

Pour être plus rapide et mieux informé que les autres, il suffit parfois d’avoir les bonnes applis. Sélection des meilleures applications mobiles, alliées dans la recherche immobilière. Du logement au crédit, vous ne raterez aucun bon plan.

  • SE LOGER
    La référence des applis immobilières

Fonctionnant sur tous les systèmes mobiles, SeLoger permet d’accéder aux 1,3 million d’annonces du site. C’est l’appli la plus, complète qui permet de mémoriser une recherche, des annonces et qui propose des outils pour caler ses visites (agenda des rendez-vous, prise de notes, enregistrement de photos et vidéos du logement, etc.). Une fonction de géolocalisation affiche toutes les agences et les annonces autour de vous. Vraiment pratique!

Disponible sur : Android, Bada, BlackBerry, iOS, Symbian, Windows Phone

 

  • LEBONCOIN
    Basique, à l’image du site, mais très efficace

Le numéro un des sites immobiliers ressemble à s’y méprendre à sa version Web avec son interface simpliste, mais redoutablement efficace. S’il est possible d’enrgistrer ses annonœs favorites, il manque un service de géolocalisation et une version iPad.

Disponible sur : Android, iOS

 

  • MEILLEURTAUX.COM
    Pour trouver le meilleur crédit immobilier

Disponible uniquement sur iPhone, Meilleurtaux est l’application à avoir dans la poche pour surveiller les taux des crédits immobiliers. La géolocalisation vous indique les meilleurs taux pratiqués par les banques autour du lieu choisi. Par ailleurs, des outils vous aident à calculer vos mensualités de crédit ou vos frais de notaire.

Disponible sur : iOS

 

  • DE PARTICULIER A PARTICULIER
    Interdit aux pros!

Voici l’appli indispensable pour ne négocier qu’entre particuliers. Toutes les annonces et recherches que vous aurez sélectionnées seront synchronisées avec le site PAP. Plus fort: dès qu’une annonce vous intéresse, vous pouvez l’enregistrer avec vos propres remarques et photos et progranmer une visite dans l’agenda intégré.

Disponible sur : Android, iOS

 

  • MEILLEURSAGENTS.COM
    Les prix de l’immobilier en réalité augmentée

Retrouvez sur votre iPhone la carte des prix immobiliers qui a fait le succès du site. Meilleursagents. A Paris et en Ile-de- France, vous aurez le prix du mètre carré à l’adresse près. Et l’appliest aussi l’une des rares à vous faire profiter de la réalité augmentée: votre iPhone affiche le prix du m² des immeubles que vous filmez avec votre caméra. Et ça marche!

Disponible sur : iOS

 

  • MAGICPLAN
    L’appli qui mesure votre logement

Plus besoin de calepin ou d’escabeau. Inutile de déplacer les meubles. Magic plan facilite la prise de cotes d’un logement. Vous photographiez les coins des pièces et l’appli mesure automatlquernènt les espaces et en dessine le plan. Vous pouvez ensuite l’enregistrer au format PDF, JPG et le partager avec vos proches ou votre architecte.

Disponible sur : iOS

 

  • CALCULATRICE D’EMPRUNT KARL
    Un puissant outil de calcul

Vous n’arrivez pas à vous y retrouver avec les taux d’emprunt? Cette calculatrice va effectuer tous les calculs à votre place tout en affichant des graphiques. Voir baisser le montant du prêt principal à rembourser en devient presque réjouissant!

Disponible sur : Android

 

  • AROUNDME
    Pour tout trouver autour de soi

Où se trouvent le supermarché, la crèche, le parking ou la station-service la plus proche? AroundMe connaît toutes les adresses à proximité de l’endroit où vous êtes. Vous pouvez choisir ou non de voir son emplacement sur une carte et de visualiser l’itinéraire vers le lieu.

Disponible sur : Android, iOS

 

 

L’accès au très haut débit : Un atout supplémentaire
Aurez-vous droit à une connexion Internet par fibre optique? Quitte à changer de logement, autant passer à la vitesse supérieure: vouspourrez surfer et télécharger à 100 ou 200 Mbit/s, soit 20 à 40 fois plus vite qu’avec l’ADSL (5 Mbit/s en moyenne en France). La plupart des opérateurs fournissent une carte des zones équipées en fibre optique. Pour connaître précisément votre futur débit et le prix du forfait, il faut vous rendre sur le site de chaque opérateur et tester votre éligibilité à la fibre optique. L’occasion peut-être de tester un nouveau fournisseur d’accès.