Changer d’opérateur : Bénéficier des tarifs moins chers

Changer d'opérateurLes offres Internet et de téléphonie attirent. Mais une fois que vous souhaitez vous séparer d’un opérateur, la tâche se complique. Les solutions: Internet et des associations.

Internet, le téléphone et la télévision à moins de 30 € … l’offre donne envie. Tout comme le mobile dernier cri vendu pour une poignée d’euros en échange d’un contrat de 2 ans … Dans les deux cas, une fois le contrat signé, difficile de revenir en arrière. À moins d’avoir un motif en béton ou de payer un pourcentage des mois restants à votre opérateur. Par ailleurs, ces démarches semblent longues et complexes. Suffisamment pour vous décourager … 

La loi Chatel

La loi Chatel, entrée en vigueur en 2008, a instauré 3 principaux changements censés aider les particuliers:

  • Une mesure plafonne à 10 jours les délais de préavis de résiliation;
  • Les professionnels doivent s’astreindre au remboursement des avances et des dépôts de garantie dans un délai de 10 jours à compter du paiement de la dernière facture;
  • Sans motif, vous pouvez résilier votre abonnement au bout de 1 an, en monnayant 25% des sommes dues d’ici à la fin de votre engagement.

Un texte utile? «Oui, la loi a été efficace», juge Christophe Bongars, responsable du pôle particuliers à l’Afutt (Association française des utilisateurs du téléphone et des télécommunications). «La résiliation se fait en 10 jours au lieu de 2 ou 3 mois auparavant. En revanche, par rapport à la réduction des frais de résiliation, cela n’est pas idéal car certaines personnes engagées pour 24 mois et qui voudraient résilier au bout de 13 devront s’acquitter de 25% des sommes dues jusqu’au terme du contrat. Cela dit, l’obligation des opérateurs est de proposer systématiquement un contrat de 12 mois (facturé 5 € supplémentaires chaque mois)». Évidemment, la proposition de 2 ans est moins chère …

Internet, plus compliqué

La législation suit la même logique pour les mobiles et Internet. Pourtant, de nombreux consommateurs se plaignent de difficultés à changer de FA! (fournisseur d’accès à lntemet). Pourquoi? «Pour Internet, si vous passez d’un opérateur à un autre. en dégroupage total, la procédure s’avère parfois plus longue parce que celle-ci nécessite le déplacement d’un ou deux techniciens (l’un de l’opérateur historique, l’autre du FAl alternatif). En dehors de cela, pour la résiliation en elle-même, si vous lisez bien les conditions générales, cela ne pose normalement pas de problèmes.

Le souci, c’est que les consommateurs ne lisent pas et ne vont pas voir comment cela se passe sur l’espace client. Souvent, ils ne savent pas où envoyer le modem … Ensuite, il y a des cas particuliers. Parfois le nouvel opérateur demande de rouvrir une ligne France Télécom pour refaire un dégroupage. Or, normalement, d’après les termes fixés par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), un dégroupage total se fait sans cette manipulation».

L’aide des Sites Web

Pour vous faciliter les démarches, des sites Internet vous proposent de gérer votre résiliation, pour moins de 10 €, voire gratuitement. Vous n’avez qu’ à enregistrer différentes coordonnées et un motif (déménagement, engagement achevé … ). «Il s’agit d’une opération que les consommateurs peuvent réaliser seuls. Mais ce n’est pas de l’arnaque. Ils font les démarches à votre place. Ils envoient le modem à la bonne adresse. Ils demandent la résiliation et ils peuvent parfois également vous proposer de souscrire à un nouveau fournisseur.. lequel rémunère le site». Seul bémol que souligne le responsable du pôle particuliers de l’Afutt : «S’il y a un litige, le site ne s’en occupe pas». Les litiges, c’est justement la spécialité d’une organisation comme l’Afutt. Ce service exige tout de même d’adhérer à l’association, pour 30 €. Mais mieux vaut ne pas laisser traîner les conflits …