e-Assurance : Payer moins cher votre assurance grâce à internet

e-Assurance : Payer moins cher votre assurance grâce à internetIls offriraient des tarifs jusqu’à 20% moins chers que ceux des compagnies traditionnelles. Les services et la couverture des risques des assureurs en ligne sont-ils vraiment d’un meilleur rapport qualité/prix?

Les assureurs ont, depuis quelques années, pris le virage du Web comme de nombreux autres services tels que les banques ou les administrations. Ils ont développé des sites de vente en ligne. On peut y consulter les offres, toujours présentées sous forme de pack et, la plupart du temps, y trouver quantité d’informations fort utiles. La navigation est conviviale, parfois agrémentée de vidéos pédagogiques et de conseils souvent pertinents. Vous pouvez bien sûr souscrire en quelques minutes, après avoir préparé toutes les informations nécessaires pour compléter votre formulaire. Principal avantage: inutile de se déplacer. Une corvée en moins. Voilà qui devrait séduire le public.

Pourtant, l’e-assurance n’a pas encore vraiment convaincu les internautes. Une enquête, commanditée par Assurland, réalisée en septembre dernier auprès de plus de 7000 personnes, révèle que 93% d’entre elles apprécient la transparence apportée par Internet en matière d’assurances. La possibilité de faire des économies séduit 97% des utilisateurs. Le chiffre n’est pas surprenant. Ce qui l’est plus, c’est que 93% des sondés sont prêts à souscrire une assurance en ligne auprès d’une compagnie possédant aussi un réseau d’agences physiques contre seulement 57% pour un assureur low-cost sans réseau d’agences. Édifiant. Le consommateur se sent probablement démuni devant la multiplicité des offres et des promotions et craint sans doute de se retrouver seul, sans interlocuteur, en cas de problème.

Un choix complexe

Comparer les prix ne suffit pas. Il faut étudier de très près les garanties, les franchises, les exclusions, ainsi que les conditions générales et particulières. Cela prend du temps, demande beaucoup de patience et d’attention. D’autant que le marketing des offres packagées n’aide pas non plus : Mini, tiers, tiers plus, tiers illimité simple, tiers essentiel, tiers maxi, tous risques, contact, contact plus, sérénité… Impossible de s’y retrouver. Les comparateurs l’ont bien compris en investissant en masse ce marché juteux. Les assureurs aussi. Histoire de vous attirer, ils multiplient les outils de relation clients: questions/réponses en ligne, possibilité de se faire rappeler… Dans l’e-assurance, le téléphone sonne souvent et les centres d’appels ont de beaux jours devant eux. Car il est tout de même plus facile et rapide de poser directement des questions à son assureur plutôt qu’à son ordinateur.

Quant aux prix, là aussi, tout est affaire de comparaison. Car les assurances les plus chères ne sont pas toujours les meilleures. De la même façon, les moins coûteuses n’assurent pas grand-chose et se contentent bien souvent de suivre les dispositions légales. C’est-à-dire le minimum.

Prenons l’exemple de l’assurance auto et de la garantie dommages corporels conducteur (dans la responsabilité civile, seuls les passagers sont assurés). Pour Euro Assurance, elle se monte à 150 000 euros avec une option qui vous coûtera 30 euros supplémentaires chaque année. Pour Direct Assurance, elle grimpe à 400 000 euros. Eurofil garantit jusqu’à 800 000 euros et Nexx Assurances atteint 1 million d’euros. Quant 13 Tati et Assuronline, ils s’en remettent aux tribunaux.

Primes et franchises

Les primes (prix à payer pour bénéficier d’une couverture en cas de sinistre) varient selon de nombreux critères. En fonction de votre lieu de résidence, de votre lieu de travail, de votre bonus/malus, de votre modèle de voiture, du conducteur primaire ou secondaire, du nombre d’enfants à charge et de la sécurité de votre garage. Et même de la façon dont vous avez pris vos leçons de conduite (auto-école ou conduite accompagnée). Eurofil va jusqu’à vous demander si vous disposez également d’un Pass Navigo (la prime serait alors allégée?). Alors, pour effectuer des comparaisons, il faut prendre les mêmes critères. Pas tous, car c’est un vrai casse-tête.

Ne vous contentez pas non plus d’aller voir les offres packagées. Elles ne sont pas comparables. Sauf à disposer d’un logiciel adhoc dans sa tête. Le mieux est encore de passer à l’action. Exigez des devis! Il est fréquent de constater des différences entre ce qui est annoncé sur le site et la réalité. Comme l’existence d’une option «couverture des attentats» qui apparaît subitement parce qu’elle devient obligatoire en 2013.

Il en va de même avec les franchises, Vous savez, celles qui vous agacent au moment de payer la facture du garage. Il y en a partout: petites ou grosses, sournoises ou cachées dans les conditions générales ou particulières. Certaines se pavanent même en page d’accueil parce qu’elles sont séduisantes. Soyez attentif. La franchise peut coûter cher. Mais, en général, plus son montant est élevé, plus le prix de l’assurance est doux. Tout est question de présentation.

Aussi, n’hésitez pas à réclamer des explications et à faire apparaître les franchises et le montant des couvertures en clair sur le devis. Quitte à téléphoner. Un certain nombre d’assureurs prévoient des franchises de base peu élevées et un pourcentage sur les travaux réalisés par le garagiste (souvent 10% avec un plafond). Un exemple: une franchise de 200 euros au départ. Des travaux effectués par votre garagiste d’un montant de 3 000 euros, et votre franchise grimpa à 500 euros.

La malchance a un prix

Vous avez été victime d’un accident dans les trois dernières années? Et vous étiez dans votre tort. Dommage. Nombre d’assurances en ligne ne vous couvriront pas et les autres multiplieront parfois par trois la prime. C’est la même chose si votre maison a été cambriolée ou si vous avez subi un incendie… Lorsque vous avez été victime d’un sinistre, renseignez-vous bien avant de changer d’assurance. Et pour les compagnies dites «classiques», le problème est le même mais, au moins, il est expliqué par votre assureur, plutôt que par la lecture d’une phrase laconique sur votre écran: «En fonction des éléments que vous nous avez communiqués, nous ne pouvons malheureusement répondre à votre demande aujourd’hui. Nous vous proposons de nous recontacter dans quelques mois. En attendant, nous vous proposons de vous connecter sur le site de notre partenaire x qui sera en mesure de vous faire une proposition avantageuse». Une façon élégante de dire «Dégage!».

Enfin, quid de la parité hommes/femmes? Aujourd’hui encore, les hommes paient leur assurance auto plus cher que les femmes. Mais plus pour longtemps au grand dam de la gente féminine. La Cour de justice européenne a en effet décidé de faire le ménage et a supprimé la différenciation des assurés par le sexe à partir du 21 décembre 2012. Certes, les hommes auraient moins d’accidents, mais des sinistres plus lourds à indemniser. Ils paient donc plus. Les femmes, notamment les jeunes, risquent ainsi de voir augmenter leurs primes d’assurances de plus de 10%. Une parité qui tourne seulement à l’avantage des assureurs.

Adoptez les bons réflexes

L’e-assurance présente de nombreux avantages, y compris en termes de prix. Mais, au moment de changer, posez-vous quelques questions essentielles: une garantie tous risques est-elle rentable pour ma voiture avec sa cote Argus? En tant que conducteur, de combien sera le montant de mon indemnisation pour les dommages corporels? Cette compagnie est-elle fiable? Puis-je résilier ma précédente assurance? Quel est le montant de la franchise bris de glace?

Outre le fait d’avoir sous la main votre taux de bonus/malus, votre carte grise, votre permis de conduire et celui des personnes amenées à conduire le véhicule, faites la propre liste de vos priorités avant de vous décider. Cela simplifiera votre choix. Regardez attentivement ce qui vous est proposé par rapport à vos priorités et ne comparez les prix qu’en dernier lieu. Lisez attentivement les conditions générales et particulières. Après tout, 60 pages, ce n’est pas la mer à boire!

Trois exemples d’assurances Internet :

Assurance Habitation : Maison 3 pièces 70 m² à Courbevoie

  • Eurofil : 181,08 €
  • Amaguiz : 233,52 €
  • Euro Assurance : 234,46 €

Auto au tiers : Renault Modus 7CV Essence 2004

  • Eurofil : 331 €
  • Nexx Assurance : 227,89 €
  • ID MACIF : 244,07 €

Auto tous risques : Renault Modus 7CV Essence 2004

  • Eurofil : 334 €
  • Nexx : 326,58 €
  • Direct Assurance : 309 €

 

Assurance en ligne : Comparatif des tarifs pratiqués par huit sites d’assurances

Le comparatif assurance automobile a été réalisé pour une Renault Modus 16V 110 Luxe Privilège 7CV Essence modèle 2004, utilisée et garée à Courbevoie (92) dans un parking collectif fermé. Ce véhicule sert pour la promenade et pour se rendre au travail. l’assurance vaut pour un conducteur principal (homme de 58 ans) et une conductrice secondaire (55 ans), ayant tous deux leur permis depuis plus de 30 ans. Chacun bénéficie d’un bonus de 50%. Ils conduisent sans interruption d’assurance depuis plus de 30 ans, n’ont jamais eu d’accident, ni aucune suspension ou annulation de permis. Le véhicule n’a jamais été volé ni incendié. Nous avons choisi, parmi les packs, la plus petite assurance offerte sur le site (tiers mini), la formule au tiers en choisissant les formules qui nous semblaient les plus comparables et celle tous risques. Pour le palmarès, seules ces deux dernières ont été retenues. Les garanties proposées en option n’ont pas été prises en compte.

Le comparatif assurance habitation vaut pour une maison de 3 pièces (70 m²) avec une dépendance de 12 m², sans cheminée et sans jardin, à Courbevoie (92). Les quatre occupants, un couple et deux enfants, n’ont jamais été victimes d’un sini stre depuis l’acquisition de la maison, il ya trois ans. Nous avons ici retenu la formule médiane disponible pour chaque assurance.

Tous les prix sont calculés sur une assurance souscrite au 3e trimestre 2012. Car, pour certaines assurances, il est impossible de contracter deux mois à l’avance (et donc pas moyen de comparer les prix au 1er janvier 2013). Par ailleurs, parfois, les franchises varient en fonction de chaque sinistre, ce qui complique. Le comparatif n’intègre pas les assurés vivant en Corse ou dans les Dam-Tom qui, 1a plupart du temps, ne peuvent souscrire une assurance en ligne, idem pour les jeunes conducteurs ou les personnes qui ont été victimes de plusieurs sinistres (à leurs torts ou non).

 Assurance en ligne : Comparatif des tarifs pratiqués par huit sites d'assurances

Des tarifs qui grimpent dans les zones sensibles

En matière d’assurances, mieux vaut habiter Courbevoie ou Neuilly-sur-Seine qu’Aulnay-sous-Bois ou Ajaccio. Les assureurs en ligne (comme les autres) prennent souvent en compte un risque supplémentaire en fonction de votre lieu de résidence.
Pour la Corse, il vous sera quasiment impossible de vous assurer en ligne, sauf prime «corsée». Si vous habitez Aulnay-sous-Bois, dans le 93, vous paierez, pour une assurance automobile et sur les mêmes critères jusqu’à 20% de plus! C’est la même chose pour les assurances habitation. Si le taux de criminalité est élevé dans votre région ou votre quartier, vous serez plus taxé. Et encore plus si votre voiture est garée sur la voie publique, que ce soit à votre domicile ou sur votre lieu de travail. Si vous habitez un village, votre assurance habitation sera moins onéreuse qu’en ville. Sauf si votre demeure est isolée et qu’il s’agit, de plus, d’une résidence secondaire.
La proximité d’un poste de police peut, paraît-il, vous être bénéfique. La prime d’assurance est toujours indexée sur le risque encouru.

La montée en puissance des comparateurs des prix d’assurance

Les comparateurs de prix seraient tous indépendants, fiables, honnêtes et hyper performants. Vrai ou faux, comment le savoir? En les comparant!
En théorie, les comparateurs ne devraient pas facturer aux assureurs une meilleure place dans leur classement. En pratique, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation, de la répression des fraudes) a déjà relevé de nombreuses infractions. De même, on peut douter de l’indépendance de certains sites. Mais les choses s’améliorent, sous la pression des organisations professionnelles qui ont tout intérêt à remettre dans le droit chemin «les vilains canards». Côté méthodologie, peu ou pas d’informations. Axa, pourtant, a lancé le site « Quialemeilleurservice.com« , un comparateur qui établit un classement parmi une liste élaborée de manière indépendante par Ipsos. Une initiative éthique à souligner.

Bien pratiques, les comparateurs intègrent, en outre, des «alertes résiliation» pour vous rappeler à quelle date votre contrat arrive à terme. Une fonction que l’on ne trouve pas nécessairement chez les assureurs. Parmi ces sites et services de comparaison qui existent sur la Toile, figure :

 


Le site annonce 3 millions de visiteurs par mois. Il dispose aussi d’un guide complet de l’assurance (lire particulièrement: «Analyser ses besoins en assurance auto »), Assurland met en compétition 54 assureurs. Avec notre test, il place Eurofil en première position des assureurs en ligne, puis Amaguiz en quatrième position et ID Macif en sixième.