Comparatif des meilleures banques sur Internet

comparatif-banques-internet-en-ligne

Les banques en ligne connaissent un réel succès au détriment des grands réseaux des banques classiques. Pourquoi : elles sont moins chères, plus transparentes et plus pratiques. Guide, conseils et comparatif des meilleures banques sur Internet pour choisir celle qui vous convient le mieux.

Depuis quand n’ayez-vous pas mis les pieds dans votre agence bancaire? Depuis des mois peut-être, si vous gérez vous-même votre compte sur Internet ou par téléphone. Dans ce cas, vous pouvez sérieusement envisager de confier tout votre argent à une banque en ligne en y domiciliant votre salaire, si ce n’est déjà fait. Ou au moins en tester une pour en faire votre deuxième banque. Car ces établissements présentent un gros avantage: n’ayant pas d’agences à financer, ils sont nettement moins chers que les réseaux traditionnels, tout en offrant une palette de services souvent comparables (hormis, par définition, le contact humain avec les conseillers). D’où leur succès, qui s’accélère depuis que les poids lourds de la banque en ligne, autrefois spécialisés dans la Bourse et les placements, sont devenus généralistes en proposant des services bancaires de base. Pionnier et leader en France depuis 2005 de ce marché, Boursorama a conquis plus de 430 000 clients, un chiffre en augmentation de 10% par an. Et son concurrent Hello Bank, lancé en juin dernier par le groupe BNP Paribas, vise 500 000 clients dans cinq ans. Tenté? Voici tout ce qu’il faut savoir avant de franchir le pas.

Ces établissements sont-ils accessibles à tous?

Pas tout à fait. Les banques en ligne visent les classes moyennes et supérieures, la plupart demandent donc à leurs clients un minimum de garanties financières. Pour ouvrir un compte courant chez Hello Bank, par exemple, il faut justifier d’un revenu mensuel d’au moins 1400 euros net (mais la domiciliation du salaire n’est pas nécessaire) ou déposer 5000 euros sur un livret d’épargne. Un peu plus souple, ING Direct se contente de demander un versement de 750 euros par mois. D’autres banques ne conditionnent pas l’ouverture d’un compte à un niveau de revenu, mais exigent un revenu minimum pour délivrer une carte bancaire, ce qui revient au même. Chez Boursorama, il faut ainsi gagner au moins 2400 euros net mensuels pour obtenir une carte Visa Premier, ou avoir placé 10000 euros d’encours dans la banque,

Sont-ils aussi sûrs que les autres banques ?

Oui, tous les établissements en ligne dont nous parlons dans ce comparatif sont solides et sérieux. Leurs clients ne courent pas plus de risques que ceux des grands réseaux. La plupart sont d’ailleurs adossés à un groupe de dimension internationale. Hello Bank, on l’a vu, est une filiale de BNP Paribas, Boursorama appartient à la Société Générale et Fortuneo au Crédit mutuel. Monabanq a pour actionnaire Cofidis Participations, une société contrôlée par la banque fédérative du Crédit mutuel et Les 3 Suisses. Quant à ING Direct, c’est la banque en ligne au niveau mondial du géant néerlandais de la finance, ING. Enfin, Axa Banque, Allianz Banque et Groupama Banque appartiennent aux compagnies d’assurance du même nom. Pour mémoire, comme toutes les autres, les banques en ligne participent au fonds de garantie des dépôts. Autrement dit, en cas (très improbable) de faillite, leurs clients sont indemnisés à hauteur de 100 000 euros.

Quel est l’écart de prix avec les banques traditionnelles?

Selon le comparateur de prix «Choisir Ma Banque», le montant des frais bancaires prélevés pour un client standard atteint 192 euros pour an chez LCL, 184 euros à la Société Générale, 181 euros à la BNP ou encore 157 euros à la Banque Postale. Chez Boursorama, ING Direct ou Fortunee, vous paierez 100 à 150 euros de moins. Et cet écart peut être bien plus considérable en cas d’incidents de paiement fréquents ou d’opérations exceptionnelles. Cela tient au fait que certains services courants, facturés au prix fort dans les réseaux traditionnels, sont souvent offerts par les banques en ligne: la carte bancaire, les virements dans la zone euro, l’envoi d’un chéquier par courrier. Seuls sont facturés les services non récurrents comme les virements en devises ou la réédition du code de la carte bancaire en cas d’oubli. « 65% de nos clients n’ont payé aucuns frais en 2012 », assure le directeur général de Fortuneo.

Les tarifs des découverts sont parfois aussi très avantageux. Boursorama, ING et Fortuneo ne facturent pas de « commission d’intervention », ces frais forfaitaires prélevés dès qu’une opération rend momentanément le compte débiteur au-delà du montant autorisé. Mais attention: cette mauvaise habitude des grands réseaux persiste dans certaines banques en ligne. Voilà pourquoi Hello Bank (dont les tarifs sont assez proches de ceux de BNP Paribas) et Monabanq sont plus chères que les trois leaders du marché.

Monabanq se rattrape un peu en proposant à un prix attractif un forfait « illimité », Le Compte Tout Compris, comparable aux offres de téléphonie mobile : 6 euros par mois pour une large palette de services comme la carte bancaire classique, les chèques de banque, les frais d’opposition ou les agios sur les petits découverts. C’est l’assurance, pour le client, qu’il ne fera pas exploser le coût de son compte de banque.

Les banques en ligne offrent-elles autant de services que les réseaux traditionnels?

Non, on ne peut pas tout avoir! Seule exception: Hello Bank, qui veut être la banque principale de ses clients. « Notre gamme est aussi complète que celle de notre maison mère, BNP Paribas » tient à préciser un responsable de l’établissement en France. Les autres banques en ligne n’ont pas cette ambition, mais leurs services sont suffisants pour les opérations courantes et s’avèrent même souvent meilleurs que ceux des banques classiques pour les placements (livrets, Sicav, assurance-vie…) et les opérations de Bourse.

Leur principal point faible, c’est le crédit. Fortuneo n’en propose aucun, ING Direct dit « y réfléchir ». Boursorama se contente d’une formule de crédit immobilier et Monabanq de crédits à la consommation. Ennuyeux, mais pas rédhibitoire. Le client peut s’adresser à un établissement spécialisé en cas de besoin.

Idem en matière d’assurances dommages. L’offre des banques en ligne généralistes est pauvre dans ce domaine, et parfois inexistante. À l’inverse, c’est le point fort des banques en ligne adossées à un grand groupe d’assurance (voir comparatif banques en ligne des groupes d’assurance).

Peut-on avoir accès à un conseiller?

Oui. même si la relation humaine n’est forcément pas la même que dans une agence. Toutes les grandes banques en ligne ont mis en place des équipes de conseillers accessibles par mail ou par téléphone, et ce dans des tranches horaires beaucoup plus larges que celles des réseaux traditionnels. Indispensable, même si les clients des établissements 100% Internet sont par nature plus autonomes que la moyenne et habitués à gérer eux-mêmes leurs principales opérations bancaires avec leur PC ou leur mobile. « Nos conseillers assistent les clients dans leurs projets, par exemple en matière d’épargne ou de crédit, détaille un responsable de Heno Bank, Et ils s’appuient si nécessaire sur des experts spécialisés dans chaque domaine ». Chez Hello Bank, cette hotline peut être jointe du lundi au vendredi de 8 à 22 heures et le samedi jusqu’à 18 heures. C’est la norme chez les banquiers en ligne. Un gros avantage par rapport aux agences, qui, comme chacun sait, ferment tôt et ne travaillent pas le lundi… Mais, s’agissant de la compétence des conseillers, c’est à peu près la même chose: n’en attendez pas des miracles!

Le livret bancaire des banques en ligne est-il intéressant?

Oui, en tout cas davantage que ceux des banques classiques. Surtout si l’on tient compte des promotions très attractives destinées à attirer les nouveaux clients.

Le livret de Fortuneo, par exemple, rapporte actuellement 4% bruts (avant prélèvements fiscaux et sociaux) sur trois mois jusqu’à 100 000 euros pour toute ouverture de compte avant le 25 octobre 2013. Quand cette période à taux gonflé sera révolue, la rémunération retombera à son niveau normal, 1,60% brut C’est peu, mais mieux que les intérêts lilliputiens des grands réseaux. Même procédé chez ING Direct, qui utilise aussi le livret comme un produit d’appel en multipliant par deux ou trois le taux standard durant les premiers mois. Il est d’ailleurs tentant d’ouvrir plusieurs livrets dans plusieurs banques pour profiter des promotions les unes après les autres, les formalités étant simples et les frais inexistants.

À noter que Boursorama, Monabanq et Hello Bank ne proposent pas en ce moment de taux promotionnels. La rémunération la plus attractive est celle du livret HelloBank (2 % bruts) mais rien ne dit que cela va durer, il faut surveiller régulièrement les taux des différents établissements, qui changent souvent.

Attention: ces livrets ne sont intéressants que si vous avez une grosse somme à placer, par exemple après un héritage ou la vente d’un bien immobilier. Car jusqu’à un certain plafond (22 950 euros pour le Livret A et 12 000 euros pour le Livret de Développement Durable), les livrets réglementés, proposés par toutes les banques, rapportent davantage: 1,25% net d’impôts et de prélèvements sociaux.

Quels sont les autres placements proposés?

L’offre de placements des banques en ligne est un peu différente de celle des grands réseaux. Mais, en général complète et de qualité, elle convient à la grande majorité des épargnants. La Bourse (achat en direct d’actions, fonds actions ou obligations, opérations sur les marchés de devises…) est la spécialité de Boursorama et de Fortuneo, qui ont commencé par cette activité avant de devenir des banques généralistes. Ces deux établissements donnent notamment accès à plusieurs centaines de fonds sans faire payer de droits d’entrée, alors que leur concurrent ING Direct n’en propose qu’une vingtaine, « Nous faisons le pari de la simplicité car nos clients ne sont pas des experts de la Bourse, explique une des responsables d’ING. En leur proposant une sélection réduite de 19 fonds sans droits d’entrée, nous leur simplifions le choix ».

Côté assurance-vie, Boursorama Banque, Fortuneo, ING Direct et Monabanq proposent un contrat lui aussi sans droits d’entrée, un gros avantage par rapport à beaucoup de contrats bancaires dont la rémunération est rognée par ces frais. C’est le cas du contrat proposé par Hello Bank, identique à celui de sa maison mère, BNP Paribas. Des promotions fréquentes, comme actuellement jusqu’au 7 octobre, exonèrent toutefois les nouveaux clients de cette ponction.

Quelle différence entre, les banques en ligne des assureurs et les autres?

Bien connaître son conseiller et être reconnu par lui, pouvoir lui serrer la main et lui parler de vive voix, c’est rassurant et beaucoup de gens hésitent pour cette raison à passer à la banque en ligne. Il existe une solution pour eux, intermédiaire entre le réseau classique d’agences et l’établissement 100% Internet: c’est la banque en ligne adossée à un groupe d’assurance. Les commerciaux y jouent à peu près le même rôle que les conseillers de clientèle des agences bancaires.

C’est ainsi que fonctionnent Allianz Banque, Axa Banque et Groupama Banque. Elles s’appuient sur un réseau de commerciaux, les agents d’assurance de leur maison mère, installés dans toute la France. Ces points de contact ne sont pas des agences bancaires à proprement parler, mais des relais entre la banque et le client. Les « bancassureurs » sont plus chers que les banquiers en ligne cités plus haut, mais moins que les LCL, BNP Paribas et autres Société Générale. Ils facturent notamment la carte bancaire, contrairement à ING Direct, Fortuneo et Boursorama. Mais ils proposent en compensation un système de « cash back »: le prix de la carte peut être partiellement ou totalement remboursé si les paiements dépassent un certain montant. Chez Allianz Banque, par exemple, la moitié du prix de la carte est rétrocédée si le client a dépensé entre 10 000 et 20 000 euros dans l’année.

Côté placements, les bancassureurs en ligne proposent autant de produits que les autres banques Internet, mais avec parfois des frais plus élevés (assurance-vie) et des outils moins complets (Bourse). Leur point fort, c’est naturellement l’offre de contrats d’assurance.

Dans quel cas est-il intéressant de choisir un courtier spécialisé?

Certaines banques en ligne ne proposent ni compte courant ni carte bancaire: elles ne visent que les épargnants et les passionnés de Bourse. Les établissements généralistes comme Boursorama ou Fortuneo proposent, eux aussi, des placements sophistiqués, des comptes titres et des outils très efficaces pour acheter et revendre des actions. Mais, si vous avez un portefeuille boursier et souhaitez le gérer vous même comme un pro, il peut être judicieux de choisir une banque plus spécialisée. Le choix est large. Cortal Consors, Binck, Bourse Direct, Saxo Banque, BforBank, iDealing… Chacun de ces courtiers a ses spécificités. Que vous soyez débutant, investisseur prudent, adepte du ‘day trading » (achat et revente très rapide d’actions), fan de warrants (produits dérivés spéculatifs) ou trader amateur sur les marchés des devises, il existe forcément un établissement adapté à vos besoins et offrant des outils et des services pointus que vous ne trouverez pas ailleurs. Attention: les tarifs varient considérablement d’un courtier à un autre, il est donc conseillé de les regarder de près et de tester les services avant d’ouvrir un compte.

Enfin, si vous ne cherchez qu’à placer des liquidités sans risque et au meilleur taux, c’est vers une tout autre catégorie de banques en ligne spécialisées que vous devez vous tourner: celles des constructeurs auto, PSA Banque et RCI Banque (Renault), dont les livrets sont les plus rémunérateurs du marché, Celui de RCI Banque rapporte 5% bruts sur quatre mois jusqu’à 75 000 euros, puis 2% au-delà pour un compte ouvert avant le 3 novembre 2013. En ce moment, vous ne trouverez pas mieux.

Que valent les agences virtuelles des réseaux bancaires?

La Net Agence (BNP Paribas), l’Agence Directe (Société Générale), Mon Banquier en ligne (Caisse d’Épargne), eLCL… A peu près tous les grands réseaux bancaires ont crée leur « agence virtuelle » pour les clients qui souhaitent réaliser toutes leurs opérations à distance. Mais attention i1 s’agit d’agences en ligne et non pas de vraies banques en ligne comme Boursorama ou Fortuneo. Ce n’est pas la même chose. Par exemple, le client de l’agence LCL de l’avenue de l’Opera à Paris peut préférer passer chez eLCL, mais alors il ne changera pas de banque, ni de numéro de compte, seulement d’agence.
Très concrètement, cela veut dire que les agences virtuelles pratiquent exactement les mêmes tarifs que le réseau auquel elles appartiennent. Elles sont intéressantes pour gérer son compte soi-même sur un PC ou un mobile, mais ce n’est pas la bonne solution si l’objectif est de faire des économies!

En ligne, c’est deux à quatre fois moins cher!

Le premier avantage des banques en ligne, c’est leur prix, les chiffres ci-dessous sont édifiants. En prenant le cas d’un client standard, un cadre moyen gagnant 2 300 euros net par mois et effectuant des opérations bancaires classiques tout au long de l’année (dont quelques transactions boursières), Le comparateur de prix Choisir Ma Banque a calculé et comparé les frais que ce client aurait à payer dans les 130 principales banques françaises. Résultat: la moyenne générale s’établit à presque 195 euros et si l’on prend uniquement les banques en ligne examinées dans ce comparatif, ce prix tombe à 114 euros.
Les banques les moins chères sont toutes 100% Internet: Boursorama (45 euros) ING Direct (52 euros), Fortuneo (56 euros). Les tarifs de BNP Paribas, LCL, la Société Générale et même La Banque Postale sont trois à presque quatre fois plus élevés.

Coût annuel d’un compte pour un client standard :

  • La banque postale : 157,75
  •  BNP Paribas : 181,09 €
  • Société générale : 184,55 €
  • LCL : 192,17 €
  • Moyenne des 8 banques en ligne : 114,13 €
  • Moyenne des 113 banques du panel : 114,13 €

 

Comparatif des banques en ligne généralistes (services et tarifs)

 

BOURSORAMA BANQUEBOURSORAMA BANQUE : Test, avis et frais
boursorama.fr

  • Carte bancaire: Carte gratuite sous condition de revenus (au moins 1200 euros net par mois pour la carte classique et 2400 euros pour la haut de gamme) ou si l’épargne dépasse un certain montant (5000 euros pour la classique, 10 000 euros pour la haut de gamme).
  • Commission d’intervention : Non
  • Livret bancaire: Taux peu compétitif : 1,45% brut (avant impôts et prélèvements sociaux). Pas de promotion pour les nouveaux clients,
  • Bourse & Trading: Offre très complète et bien conçue, pour les débutants comme pour les initiés. Quatre forfaits pour le courtage. Accès à de nombreux marchés (dont le Forex et le CFD).
  • Fonds (SICAV & FCP): 850 fonds intéressants car il n’y a pas de frais d’entrée. Nombreux outils d’analyse.
  • Assurance vie: Pas de droits d’entrée. Bon fonds en euros. 200 supports. Un contrat complet et attractif.
  • Crédit & Assurance: Une offre de crédit immobilier mais pas d’assurance dommages proposée.
  • Coût annuel (Client Standard): 45,16 euros

Avis & conclusion:
Première banque en ligne du marché, Boursorama est aussi la plus complète et la moins chère. La meilleure selon nous, autant pour les opérations bancaires courantes que pour l’épargne (offre très large et de qualité) et même la Bourse.

 

FORTUNEO BANQUEFORTUNEO BANQUE : Test, avis et frais
fortuneo.fr

  • Carte bancaire: Carte gratuite sous condition de revenus (au moins 1200 euros net par mois pour la classique et 2400 pour la haut de gamme) ou d’épargne (5000 euros minimum pour la classique, 10000 pour la haut de gamme).
  • Commission d’intervention : Non
  • Livret bancaire: Taux dans la moyenne (1,60% brut). En ce moment, 4% sur 3 mois jusqu’à 100 000 euros pour toute ouverture avant le 25/10.
  • Bourse & Trading: Offre très développée, comparable à celle de Boursorama et même à certains courtiers spécialisés. Tarifs compétitifs.
  • Fonds (SICAV & FCP): 750 fonds sans droits d’entrée. Nombreux outils d’aide à la décision.
  • Assurance vie: Pas de droits d’entrée, 150 unités de compte. Un contrat bien pensé.
  • Crédit & Assurance: Pas de crédits proposés mais offre d’assurance automobile.
  • Coût annuel (Client Standard): 56,05 euros

Avis & conclusion:
Un challenger sérieux de Boursarama. La plupart des produits et services bancaires sont gratuits. Offre très complète sur l’épargne. 80 euros offerts aux nouveaux clients. Site agréable, navigation facile.

 

HELLO BANKHELLO BANK : Test, avis et frais
hellobank.fr

  • Carte bancaire: Carte gratuite mais ouverture de compte soumise à condition : Il faut gagner plus de 1400 euros net par mois ou déposer au moins 5000 euro d’épargne.
  • Commission d’intervention : 8,50 euros par opération
  • Livret bancaire: Rémunération à 2%, un peul plus élevée que la moyenne du marche. Mais pas d’offre promotionnelle pour les nouveaux clients.
  • Bourse & Trading: Offre classique de courtage boursier (achat et revente en direct), tarifs un peu élevés identiques à ceux de BNP Paribas.
  • Fonds (SICAV & FCP): Large gamme de fonds mais performances grevées par les droits d’entrée.
  • Assurance vie: Assurance-vie identique a celle de BNP Paribas, trop de frais prélevés.
  • Crédit & Assurance: Crédit immobilier crédit consommation, assurance IARD (auto, habitation, etc.).
  • Coût annuel (Client Standard): 143,09 euros

Avis & conclusion:
L’offre la plus complète du marché (la même que celle de BNP Paribas) mais prix bien plus élevés. Site épuré et innovant. En ce moment, 80 euros offerts à l’ouverture d’un compte.

 

ING DIRECTING DIRECT : Test, avis et frais
ingdirect.fr

  • Carte bancaire: Carte classique non proposée, carte haut de gamme gratuite. Mais il faut verser eu moins 750 euros par mois sur le compte courant.
  • Commission d’intervention : Non
  • Livret bancaire: Taux faiblard (1,41% brut) mais promotion attractive : 4% sur 3 mois jusqu’à 150 000 euros pour toute ouverture avant le 12/11.
  • Bourse & Trading: Offre classique plutôt bien faite. Frais de courtage dégressifs selon le nombre d’ordres passés chaque mois.
  • Fonds (SICAV & FCP): Offre simple et claire. 19 fonds sans droits d’entrée soigneusement sélectionnés.
  • Assurance vie: Contrat intéressant. 18 supports possibles et pas de frais d’entrée.
  • Crédit & Assurance: Pas de crédit propose et pas d’assurance dommages, non plus.
  • Coût annuel (Client Standard): 52,21 euros

Avis & conclusion:
Offre simple, claire et de qualité, centrée sur le compte courant et l’épargne. Navigation extrêmement facile sur le site et sur mobile. 80 euros offerts à l’ouverture d’un compte.

 

MONABANQMONABANQ : Test, avis et prix
monabanq.com

  • Carte bancaire: La carte classique est gratuite la première année, puis est facturée 30 euros par an. La carte haut de gamme (gratuite les six premiers mois) est beaucoup plus chère : 95 euros par an! (6 premiers mois gratuits).
  • Commission d’intervention : 7,50 euros par opération
  • Livret bancaire: Rémunération peu engageante (1,50% brut). Et pas de promotion en ce moment pour les nouveaux clients.
  • Bourse & Trading: Offre simple, accessible aux débutants, mais moins développée que chez les concurrents.
  • Fonds (SICAV & FCP): Large gamme de fonds, mais performances grevées par les droits d’entrées sur les fonds.
  • Assurance vie: Contrat attractif sans frais d’entrée. 150 unités de compte.
  • Crédit & Assurance: Crédit à la consommation mais pas d’assurance dommages.
  • Coût annuel (Client Standard): 97,32 euro

Avis & conclusion:
Moins chère que les grandes banques traditionnelles, Monabanq l’est bien plus que ses concurrentes en ligne. Pourtant ses services ne sont pas meilleurs, même si son forfait « illimité » est bien pensé.

 

Comparatif des banques en ligne des groupes d’assurance

 

ALLIANZ BANQUEALLIANZ BANQUE : Test, avis et prix
allianzbanque.fr

  • Carte bancaire: 33 euros par an pour la carte classique et 121 euros pour la carte haut de gamme (remboursement possible par un système de « cashback »).
  • Commission d’intervention : 10 euros par opération
  • Livret bancaire: Rémunération microscopique (0,50% avant impôts!) mais promotion intéressante en ce moment pour les nouveaux clients: 4% sur 2 mois jusqu’à 75000 euros.
  • Bourse & Trading: Services minimalistes. Pour gérer en direct un portefeuille, mieux vaut ouvrir un compte chez un courtier.
  • Fonds (SICAV & FCP): 160 fonds actions et obligations proposés, mais leurs performances pâtissent des droits d’entrée.
  • Assurance vie: Pas de contrat proposé en ligne, il faut s’adresser aux agents généraux du groupe Allianz.
  • Crédit & Assurance: Large gamme de crédits et de contrats d’assurance via les agents généraux du groupe.
  • Coût annuel (Client Standard): 165,86 euros

Avis & conclusion:
Mitigé. Peu de services gratuits et peu de détails en ligne sur les produits d’épargne. Le point fort est le réseau des conseillers d’Allianz (1900 agents généraux et 2350 experts financiers en France).

 

AXA BANQUEAXA BANQUE : Test, avis et prix
axabanque.fr

  • Carte bancaire: 35 euros par an pour la carte classique et 119 euros pour la carte haut de gamme (remboursement possible par un système de « cashback »).
  • Commission d’intervention : 8 euros par opération
  • Livret bancaire: Rémunération médiocre : 1% brut jusqu’à 15 300 euros et 1,30% au-delà. Mais 4% sur 3 mois jusqu’à 50 000 euros pour les nouveaux clients.
  • Bourse & Trading: Services simples, moins étendus que ceux des banques en ligne généralistes.
  • Fonds (SICAV & FCP): Large gamme de fonds, mais dont les performances pâtissent des droits d’entrée.
  • Assurance vie: Un contrat classique de qualité moyenne avec des droits d’entrée.
  • Crédit & Assurance: Large gamme de crédits et d’assurances accessibles sur le site Axa.fr
  • Coût annuel (Client Standard): 173,09 euros

Avis & conclusion:
Site Clair, facile a utiliser, avec un comparateur de livrets bien pratique. Pour le reste, offre d’épargne décevante et tarifs dans l’ensemble élevés pour une banque en ligne.

 

GROUPAMA BANQUEGROUPAMA BANQUE : Test, avis et prix
groupamabanque.com

  • Carte bancaire: 38 euros par an pour la carte classique et 106 euros pour la carte haut de gamme (remboursement possible par un système de « cashback »).
  • Commission d’intervention : 8,80 euros par opération
  • Livret bancaire: Rémunération intéressante 2% brut jusqu’à 20 000 euros, Au-delà, le taux retombe à 1,25% dans le cadre d’une offre de services groupée, appelée Astrea.
  • Bourse & Trading: Services simples et tarifs plus élevés que ceux des banques en ligne généralistes
  • Fonds (SICAV & FCP): Gamme de fonds comparable à celle d’un réseau bancaire, avec des frais assez élevés (droits d’entrée).
  • Assurance vie: Contrats de qualité variable accessibles en ligne et via les agents généreux du groupe d’assurance.
  • Crédit & Assurance: Large gamme de crédits et de contrats d’assurance via les agents généraux du groupe.
  • Coût annuel (Client Standard): 180,29 euros

Avis & conclusion:
Site sans grand attrait et un peu compliqué. Offre de produits d’épargne incomplète, Et, surtout, prix élevés. On pouvait attendre mieux de Groupama, qui s’appuie sur ses 2200 agences régionales.