Banque traditionnelle Vs Banque en ligne : Faire le bon choix

Banque traditionnelle Vs Banque en ligne : Faire le bon choixPériode de crise aidant, certains internautes ont mis en concurrence leur banque traditionnelle en cherchant un organisme complémentaire ou tout simplement un remplaçant sur internet. En constatant que certains frais disparaissent et que 1a gestion du compte personnel est aussi aisée qu’avec leur agence, les particuliers trouvent cette alternative bien séduisante. Et ne croyez pas que le fait de confier votre argent au Web est totalement déshumanisé car il est souvent possible de joindre de vive voix un conseiller. Certes, les banques traditionnelles proposent quasiment toutes l’e-relevé, qui désengorge votre boîte aux lettres et vos classeurs de ces innombrables traces papier, mais dans certains cas ce service est chez elles payant. Ne parlons pas de l’émission d’une cane de crédit, gratuite la première année et reconduite ensuite de manière tacite à vos frais. Vous êtes en outre de plus en plus nombreux à être attirés par les sirènes du boursicotage en ligne, principalement sous la bannière de ce fameux Forex et ses fluctuations à risque. Voici ce qu’il faut savoir pour que votre argent soit entre de bonnes mains en toute connaissance de cause.

Pourquoi choisir une banque en ligne?

Ouvrir un compte en ligne ne devrait jamais être le fruit d’une impulsion. Or, les banquiers savent ferrer la proie à coup de Visa Premier offerte ou de rémunération avantageuse. Avant de se lancer, mieux vaut s’informer sérieusement.

Mais qu’est-ce qui peut bien faire courir les Français vers les banques en ligne ? Selon une élude du Credoc et Monabanq, deux millions d’entre eux auraient déjà souscrit à une offre bancaire sur internet, soit un total de 2% du marche bancaire. Parmi ces derniers, 1O% environ ont fait le grand saut: décréter que la banque en ligne devient l’établissement principal. Ce qui signifie rompre tout lien avec l’agence bancaire du coin de la rue et avec son conseiller recevant dans son bureau douillet. Pour ces 10%-là, tout désormais se passe par téléphone et Internet avec des conseillers plus ou moins expérimentés. Même si les banques en ligne ont du mal à communiquer sur le nombre de comptes ouverts (Monabanq parle de 270 000 clients, Fortuneo 200 000 comptes et ING Direct 800 000 usagers), on imagine bien que le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur.

Carte bleue gratuite!

Toujours selon cette étude, le client type serait plutôt jeune, sur-diplômé et bénéficiant de revenus aisés, pas moins de 1860 euros nets mensuels. Il détiendrait également plusieurs produits bancaires qu’il souhaiterait faire fructifier au mieux. Bref, un habitué d’Internet, relativement aisé, attiré tant par les services 24h sur 24 d’une banque en ligne que par ses promesses d’une meilleure rentabilité. N’oublions pas qu’un établissement bancaire en ligne ne dispose pas de centaines d’agences physiques réparties dans toute la France, d’où une économie énorme en partie ré-attribuée aux clients sous de multiples formes : carte bancaire gratuite, ouverture d’un compte déjà crédité de plusieurs dizaines d’euros, rémunération du compte bancaire durant plusieurs mois, etc. Des tarifs qui sont parfois deux fois moins onéreux que ceux pratiqués par les banques traditionnelles. Un seul exemple: chez Monabanq, la carte bancaire classique est gratuite alors qu’elle coûte 37 euros à l’année chez BNP Paribas.

Nous voilà bien ici au cœur de l’attirance pour ces nouvelles formules de gestion de l’argent: ouvrir un second compte en ligne signifie gagner plus sans dépenser plus! Pourtant, avant de se jeter sur la première offre venue, mieux vaut prendre un peu de temps pour comparer quelques simples critères. Sur la vingtaine de banques en ligne (dont celles des banques traditionnelles ayant également ouvert une offre dématérialisée spécifique), toutes ne proposent pas les mêmes offres, tarifs et services. Dans ce véritable maquis, des comparateurs ont vu le jour qui aident les futurs clients à cibler leurs demandes. Citons Comparabanques.fr, un site Web totalement indépendant et performant.

4 bonnes raisons d’ouvrir un compte bancaire en ligne

  • Des cadeaux sonnants et trébuchants
    Les nouveaux clients sont chouchoutés par les banquiers en ligne. Carte bleue offerte par ci, 70 € crédités à l’ouverture d’un compte par là : pourquoi se priver d’offres aussi généreuses?
  • Tout est moins cher ou presque
    Les banques en ligne, du fait de leur fonctionnement dématérialisé, répercutent des frais limités (chèque de banque gratuit, droit de garde ou autorisation de découvert réduits, etc.).
  • Tout est accessible 24h sur 24
    Mis à part les défaillances épisodiques de certains serveurs, un compte en ligne est accessible à tout moment 24h sur 24, que ce soit depuis un micro relié à Internet ou depuis un mobile.
  • Tous les services d’une grande banque
    La plupart des banques en ligne ne se contentent pas d’offrir un compte courant mais proposent également des livrets, l’accès aux bourses, au crédit à la consommation ou immobilier. etc.

 

Banque traditionnelle vers une banque en ligne : Pourquoi faire le grand saut?

Quoi qu’il en soit, avant de se lancer, mieux vaut se poser la question de savoir pour quelle raison principale on souhaite bénéficier d’un compte en ligne.

  • Est-ce pour totalement s’affranchir de son agence traditionnelle? Dans ce cas, il faut peut-être lorgner du côté des offres proposant des comptes rémunérés à partir d’un certain montant déposé chaque mois et comparer le dépôt minimal requis ainsi que les tarifs des services bancaires.
  • Est-ce pour profiter d’un second compte courant afin de bénéficier d’une carte bleue de prestige et d’avantages liés. Mieux vaut alors avant tout comparer les types de cartes, offertes lors de l’ouverture du compte (simple CB, Gold, Platinium, Premier, débit différé ou immédiat, etc.) ainsi que les revenus minimaux mensuels pour en bénéficier. Là encore un seul exemple : chez Fortuneo, l’octroi d’une Mastercard Platinium implique 4000 euros nets de dépôt par mois ou le dépôt de 50000 euros d’épargne alors que la Visa Premier est offerte chez Boursorama Banque.
  • Est-ce pour bénéficier à moindres frais de services d’épargne et de crédits? Vous devez pour ce faire en passer par une étude approfondie des taux bruts annuels, que ce soit dans 1e cadre des livrets, d’assurances vies, de crédits à la consommation et autres prêts immobiliers. Un second comparateur, Banques-en-ligne.fr, détaille l’ensemble des offres d’une dizaine de banques à l’intérieur de tableaux très lisibles.
  • Est-ce pour boursicoter en ouvrant un PEA ou en investissant dans des SICAV et FCP? Dans ce cas encore, Banques-en-ligne.fr peut vous aider tant les frais de courtage, droits d’entrée, de garde et de sortie peuvent varier du tout au tout.
  • Est-ce pour bénéficier de services performants 24 h sur 24, que l’on se trouve en France ou à l’étranger? Dans cette hypothèse, assurez-vous que la banque vous propose bien un accès gratuit à vos comptes par le biais de votre smartphone, ce qui n’est pas toujours le cas. Si vous voyagez beaucoup, vérifiez les tarifs des retraits bancaires à l’intérieur et en dehors de la zone euro ainsi que les tarifs des virements à l’étranger et les éventuelles dates de valeur liées.

Les inconvenants des banque en ligne

On l’a vu, les banques en ligne se sont énormément développées ces dernières années, si bien qu’elles offrent dorénavant les mêmes services qu’une agence traditionnelle. L’important est donc de faire coïncider vos demandes et attentes précises avec les propositions de telle ou telle, le diable se cachant toujours dans les détails! Un autre passage obligé pour bien choisir sans regretter son acte et en étant informé des éventuels problèmes auxquels ont dû faire face les clients est la consultation des forums spécialisés. Sur le site de l’Internaute par exemple, il est possible de consulter les avis et les notes d’utilisateurs d’une vingtaine de banques. C’est également le cas de Top 10 Banques qui met en avant des commentaires des internautes appelés à noter six paramètres, dont la convivialité du site, l’aide en ligne et la qualité des prestations. Deux problèmes récurrents ressortent à la lecture de ces dizaines d’avis. Tout d’abord, les serveurs de certains sites Web ne sont pas toujours accessibles, certainement pas un argument pour d’éventuels nouveaux clients! Un autre grief largement répandu est le fait de ne pas être confronté à un seul et même conseiller mais à des personnes diverses, certaines pas toujours bien formées : «Impossible d’obtenir un suivi avec un seul opérateur qui sait compétent», explique un client de Boursorama Banque. D’autres encore ont connu des problèmes de blocage de CB lors de retraits à l’étranger. Il n’en reste pas moins que les banques en ligne font désormais partie du paysage et qu’elles offrent malgré tout un panel de services très concurrentiel par rapport à leurs consœurs ayant pignon sur rue. Un atout de taille par les temps qui courent.