Télétravail : Traducteur sur Internet

Traducteur en télétravailA4 Traduction propose à des cadres ayant une expérience dans les services aux entreprises de créer leur propre entreprise en franchise en s’appuyant sur un modèle qui a du sens et qui a fait ses preuves. Avec une croissance moyenne de plus de 40% par an depuis 9 ans, le réseau initie le recrutement d’une vingtaine de franchisés à travers toute la France.

Créée en 2002, A4 Traduction s’est rapidement développée en s’appuyant sur son site web qui lui apporte 95% de ses clients. Avec une croissance moyenne de 40% par an depuis 8 ans, le réseau a pu se consacrer à l’essentiel qui est de sélectionner le bon traducteur pour un projet donné et de livrer au client des traductions de qualité, dans les délais.

Constatant l’attachement des clients à la proximité géographique de leur prestataire, il se propose de dupliquer en région un modèle qui a du sens et qui a fait ses preuves, sur un marché en croissance, essentiellement professionnel, mais qui s’adresse également aux particuliers.

Comme c’est très souvent le cas en franchise, il n’est pas nécessaire d’être traducteur, car le franchiseur forme le franchisé au métier d’agence de traduction, et celui-ci ne consiste pas à traduire mais à trouver les meilleurs traducteurs pour chaque projet, ainsi qu’ à gérer les projets.

Une opportunité pour des cadres en région

Grâce à l’excellent référencement de son site web dans les moteurs de recherche, A4 Traduction est l’une des rares franchises en services aux entreprises à mettre plus l’accent sur la compétence technique de « chasseur de tête » et de chef de projet, que sur les capacités commerciales, toujours nécessaires, mais moins indispensables que sur des marchés hypothétiques où le client est rare.

Alors que l’écrasante majorité des offres de franchise sont dans le commerce ou dans le service aux particuliers, il existe finalement encore assez peu de franchises qui peuvent concerner plus directement un cadre qui a l’expérience du service aux entreprises, et encore moins dans le domaine des prestations intellectuelles.

Dans toutes les régions de France, il existe des entreprises qui ont des besoins de traduction, et tout l’enjeu de cette franchise est de capter une part de cette demande qui est à la recherche d’un prestataire local fiable.

Une anomalie dans le paysage

A4 Traduction n’a jamais particulièrement cherché la croissance ou la marge. Et pourtant, les résultats financiers laisseraient penser le contraire. Son fondateur a commencé comme traducteur, sans autre souci que de faire son métier le mieux possible. C’est l’un de ses premiers clients, qui n’avait pas été habitué à autant de fiabilité, qui l’a poussé ci passer du rôle de traducteur à celui d’agence.

Plusieurs années plus tard, le réseau a gardé le même esprit qui consiste à faire son métier du mieux possible, avec sincérité, et il considérer le chiffre d’affaires ou la marge comme des résultats et non comme des objectifs. C’est également cet esprit qu’ A4 Traduction souhaite partager avec ses nouveaux franchisés.

Une nouvelle forme de télétravail

En fait, devenir traducteur sur Internet, dans un réseau de franchise ou comme travailleur indépendant est une des nombreuses voies qu’offre le télétravail aujourd’hui. Mais qu’est-ce que le « télétravail » ?

Les nouvelles technologies rendent ce mode d’organisation accessible à tous :

  • Internet haut débit,
  • micro-ordinateur bon marché,
  • téléphone portable