TéléTravail : Gagner sa vie sans se déplacer

Télé-TravailLes exemples étrangers montrent que le télétravail va connaître un développement important dans les années à venir.

Le télétravail est la manière la plus sûre et la plus simple de créer une activité économique. Il ne suppose que très peu d’investissements. Il est accessible aux salariés (en plus je leur activité salarié), aux retraités, aux chômeurs, aux mères au foyer, etc.

La plus grande crainte des futurs télé-travailleurs est de ne pas réussir à trouver des clients. La démarche commerciale n’est pas forcément naturelle. La première étape, préalable à l’action commerciale, consiste à définir le service que l’on veut vendre. Pour cela il faut choisir une activité où l’on a des compétences, et présenter d’une manière convaincante les avantages qu’apportera cette activité aux futurs clients.

Une fois ce travail marketing réalisé, il faut résumer son offre sous forme d’une plaquette commerciale (une simple page A4 peut faire l’affaire). Ex. : « Je vends tel service, à tel prix, à telle clientèle, cela apporte tous ces avantages ».

Ce message doit être transmis à la cible, par tous les médias possibles :

  • le bouche à oreille,
  • le mailing,
  • le téléphone,
  • les affichettes chez les commerçants,
  • Internet,
  • etc.

Une fois le client intéressé, il convient de lui vendre une prestation limitée, suite à un devis. Puis de de réaliser ce travail, de le facturer, de se faire payer, et de tenir sa comptabilité.

Des avantages nombreux

Devenir télé-travailleur permet de gagner sa vie sans avoir à se déplacer chez son client ou son employeur. Cette forme d’organisation est facilitée par Internet, la micro-informatique et le téléphone portable. Un télétravailleur peut gagner tout ou partie de ses revenus en restant chez lui. Il évite les déplacements et économise du temps et de l’argent.

Le télétravailleur peut travailler avec plusieurs clients ou employeurs et donc diminuer son risque. Si l’un de ses clients ou employeurs ne souhaite plus lui donner de travail, il ne perd qu’une partie de ses revenus.

En télétravaillant de chez soi, les frais sont limités au strict minimum :

  • Un micro-ordinateur, une imprimante, une connexion à Internet, un téléphone portable suffisent pour démarrer,
  • Pas de dépenses de mobilier,
  • Pas de local à louer, avec les 3 mois d’avances et le dépôt de garantie.
  • Les charges sociales sont proportionnelles au revenu et un créateur d’entreprise est souvent exonéré de charges sociales la première année.
  • Un salarié peut devenir télétravailleur pour compléter son revenu salarié ou démarrer sa propre affaire en limita nt son risque car il garde son poste de salarié.

Tout le monde peut devenir télétravailleur !

  • Le chômeur qui crée son affaire chez lui en gardant ses indemnités ASSEDIC. (Vous conservez vos assedic en partie tant que votre revenu lié à votre nouvelle activité ne dépasse pas 70 % de votre ancien salaire.)
  • Le salarié qui réussit à convaincre son employeur de l’employer désarma is en télétravail,
  • Le salarié qui ne change rien à sa situation de salarié et qui crée une activité indépendante en plus afi n de tester son idée d’entreprise,
  • Le retraité qui complète sa pension avec des revenus d’une activité à domicile et qui trouve ainsi une nouvelle occupation.
  • Le père ou la mère de famille qui veut pouvoir se consacrer à ses enfants tout en restant dynamique.
  • Le salarié à mi temps qui complète son revenu par un revenu d’indépendant.
  • L’étudiant pour se faire des revenus pendant ses études,
  • La personne handicapée qui réussit ainsi son insertion professionnelle.

Le télétravail est donc une nouvelle forme de travail qui permet de s’épanouir dans son travail, d’améliorer sa qualité de vie et d’augmenter son indépendance. Pourquoi ne pas y songer?