Le Télétravail : Quelle Différence avec le Travail à Domicile

Selon la définition donnée par WikiPédia,  « Le Télétravail désigne de manière générale toutes les formes de « travail à distance », c’est-à-dire les formes d’organisation et/ou de réalisation du travail rendues possibles hors de la classique unité de temps et de lieu, par les moyens de télécommunication et l’Internet dans le cadre d’une prestation de service ou d’une relation d’emploi. »

Dans le télétravail, un emploi défini, un contrat, un salaire, tout cela existe bel et bien même si les nouvelles technologies n’ont pas remplacé les relations humaines. On peut légiti­mement parler des télétravailleuses plus que de télétravailleurs, car il s’agit en effet d’une population à 80% féminine.

Une grande variété de métiers

Des secrétaires d’un excellent niveau qui se lancent chez elles, soit avec le statut de micro-entreprise, soit avec celui d’auto-entrepreneur ou qui continuent à travailler pour leur em­ployeur. Cela permet aussi d’avoir des personnes ha ndicapées par exemple en tant que salariés. Même si cela reste plus théorique que réel.

D’autres métiers sont bien entendu concernés tels que graphistes, ré­dacteurs, journalistes free lance, traducteurs. Tous utilisent Internet même si la personne travaille à partir d’un lieu éloigné du siège.
La téléprospection qu’il ne faut pas confondre avec les centres d’appel. Il s’agit ici de personnes qui font un vrai travail de commercial au téléphone pour décrocher ensuite des devis par exemple pour des ar­tisans, devis qui sont envoyés par courriers et par mail.

Les administrations des départe­ments les plus ruraux se sont éga­Iement lancés dans des offres de télétravail afin d’attirer des salariés. Ainsi, le Cantal travaille avec plu­sieurs dizaines de télétravailleurs. On retrouve ces initiatives en Ariè­ge, en Normandie ou dans le Gers, des départements où les villes et communes sont assez éloignées les unes des autres.

En théorie, le télétravail a toutes les cartes en main pour se développer. L’Internet haut débit est quasiment partout, les frais de transport aug­mentent, nombre de familles sou­haitent trouver un meilleur équilibre entre travail et vie familiale, apparte­ment et jardin … En bref, tout sem­ble réuni pour que le développement s’accélère. Pourtant, la croissance est timide. Les PME y ont recours de façon ponctuelle, quand elles n’arrivent pas à recruter ou pour des mis­sions de courte durée.

Le mouvement est lancé, mais évolue au ralenti. Dans les grandes sociétés, les syndicats essaient de ne pas trop encourager le mouvement, car cela signifie que le poste est forcément « délocalisé » même s’il s’agit tou­jours du territoire français, De ce fait, le salarié se trouve en partie décon­necté de la réalité quotidienne de l’entreprise.

On confond fréquemment télétravail et travail il domicile, Dans le second cas, il n’y a pas forcément contrat entre les deux parties. De même, travailler à domicile peut se faire de façon occasionnelle et non pas régulière comme dans le télétravail. Le travail à domicile peut utiliser Internet mais pas forcément.