Conseils : Réduire son Budget

Idees pour économiser & réduire budget

Pour être plus à l’aise financièrement, deux solutions: travailler plus pour gagner plus, mais cela n’est pas toujours possible, aussi appliquer la solution n°2 parait le plus logique, il s’agit de réduire ses frais fixes et son budget. Pas si facile si l’on n’est pas un pro de la gestion, mais pour la plupart d’entre nous, effectivement, il y a encore des sources cachées d’économies sur lesquelles nous pouvons agir.

Les entreprises bien gérées ont régulièrement des phases de contrôle des frais fixes, ou d’analyse des valeurs. Cela leur permet de toujours faire en sorte d’être les plus compétitives possibles, car cela s’applique il tous les services, administratifs ou productifs. D’autres ne s’intéressent il cette démarche que lorsqu’elles y sont forcées, en cas de difficultés ou au cours d’une crise.

Des économies? Est ce  vraiment possibles … ?!!

A cette occasion, certains sont surpris de voir les économies possibles en changeant par exemple de flotte de mobiles ou en renégociant le contrat de maintenance informatique ou automobile, sans pour autant se donner énormément de mal.
Les particuliers devraient suivre cet exemple, Nous avons quasiment tous des possibilités d’économies dans nos frais structurels, Nous ne nous penchons pourtant sur cela que lors de difficultés financières où nous sommes soudainement obligés de réduire notre budget. Un peu par paresse ou par négligence, mais aussi parce que cela est souvent horriblement compliqué.
Ainsi, changer de banque lorsque l’on est prélevé tient parfois du parcours du combattant. Qui n’a pas changé d’opérateur téléphonique ne connaît pas les affres des heures et parfois des jours où l’on se retrouve sans abonnement ni sur le réseau que l’on quitte, ni sur le nouveau, alors que tout devait bien se passer … En fait, il est tellement facile de tout laisser en l’état et de ne s’occuper de rien ». D’accord, mais dans ce cas, il faut accepter par principe de payer parfois plus cher. Et lorsque l’on calcule sur une année entière, cela peut représenter de sacrées belles sommes .

Des économies sur tous les secteurs de la vie quotidienne

En fait, tous les secteurs de dépenses de la vie courante doivent être passés au crible, à commencer par les plus dépensiers.

1 . LA TÉLÉPHONIE
================

Voici un exemple parfait d’économies possibles. Surtout lorsque plusieurs personnes sont concernées dans le foyer puisqu’aujourd’hui, les enfants aussi ont souvent un téléphone portable. Faire des économies est pourta nt possible sans pour autant se fâcher avec toute la famille.

La zone

Celle où vous habitez est primordiale. Il existe en effet plusieurs zones. Les foyers qu i sont en zone dégroupée ont un avantage, ils peuvent en effet profiter de la concurrence à plein, car cela signifie que plusieurs fournisseurs d’accès (SFR, Free, Bouygues, Completel … ) ont mis en place leur propre réseau de fibre optique, cela permet donc de pouvoir se passer du réseau national de France Télécom et de ne pas avoir à payer l’abonnement.

Dans les zones non dégroupées, il en va autrement, il est possible de passer par l’opérateur de votre choix, mais en utilisant le réseau de France Télécom, il faut donc payer l’abonnement. Vous pouvez vous renseigner sur Internet pour votre commune.
Il faut bien entendu vérifier car la totalité du territoire national doit être couverte dans l’avenir et la progression se fait peu à peu, la situation n’est donc pas fixe.

LES RÉSEAUX AUJOURD’HUI

  • Bouygues utilise sont propre réseau, ainsi que celui de SFR.
  • Alice utilise le réseau de dégroupage d’ lliad (Free).
  • Numericable et Dartybox utilisent Completel (Numéricable).
  • Nerim et MagicOnline utilisent le réseau SFR.

• A chacun son forfait

Il n’existe pas de forfait idéal, chacun ayant des besoins différents en matière de téléphonie. Pour savoir ce qu’il en est, il convient  d’étudier avec soin sa facture de ligne fixe en détail :

  • Si la consommation est régulière, que ce soit en local ou national, un abonnement avec téléphonie illimité est l’idéal. surtout si vous faites partie des bavards qui aiment discuter au téléphone avec la famille éloignée par exemple. Si ce type de forfait n’est pas disponible, le forfait horaire reste la meilleure solution.
  • Pour ceux qui n’utilisent que rarement leur téléphone fixe, avec des appels qui sont toujours courts, une facturation à la seconde peut être intéressante, mais attention aux exceptions!
  • Pour les cas mixtes, les peu bavards mais qui appellent souvent un ou deux numéros (leur femme, mère, frère, copine, etc) en fixe et en portable, l’option des numéros « fétiche » ou « VIP » sur abonnement portable est meilleure que les forfaits d’abonnement fixe.

Autre point important à connaître avant de choisir. téléphonez-vous plutôt la journée ou au contraire le soir et le week-end? Il existe des offres spécifiques qui sont vraiment attractives et peu onéreuses si vous téléphonez toujours aux mêmes heures.

• Pour les gros utilisateurs

Faire un point sur les offres en illimité, qui permettent de bénéficier de conditions avantageuses sur lignes fixes et mobiles, quel que  soit l’opérateur.

• Envisager la téléphonie sur IP

Via des logiciels de type Skype. Ces logiciels sont gratuits, et permettent ainsi de téléphoner via l’ordinateur à condition que les interlocuteurs disposent de la même prestation, il suffit de leur conseiller de faire le téléchargement. Une solution particulièrement intéressante pour ceux qui doivent être en contact avec des personnes à l’étranger. Des communications au fin fond du monde qui ne coûtent rien, voici une bonne solution pour un profil particulier d’utilisateur. Les agences de voyage sont d’ailleurs généralement des habituées de ce type de système.

• Suivre l’exemple des jeunes.

Les messageries instantanées sont très faciles d’utilisation et peu chères. MSN, Blackberry Messenger, Kik Messenger. Les options sont nombreuses et évoluent rapidement.

• Famille à l’étranger ?

Certaines compagnies proposent des forfaits spécifiques passant par des box, sur des pays spécifiques. L’Europe est souvent intégrée dans les forfaits classiques, pour le Maghreb par contre, il existe des offres particulières. Ainsi, avec les numéros 0800 (ou 810 ou 820, etc), il est possible d’appeler en payant au tarif local, voire avec une surtaxe très peu élevée par rapport à la surtaxe normale.

2. LE CHAUFFAGE
===============

Bien évidemment, le chauffage est l’un de nos frais fixes les plus importants notamment l’hiver, Quelle que soit l’énergie que l’on utilise, le premier pas vers l’économie est de disposer d’un thermostat programmateur, Cela permet de faire des réglages matin/soir en fonction des horaires de travail et de garder un chauffage « hors gel » ou basse température si l’on s’absente plus longuement.

Programmer son chauffe eau est aussi intéressant. On peut ainsi prévoir de le faire fonctionner en heures creuses, Il arrive souvent en dehors des villes que les ballons d’eau chaude se retrouvent à l’extérieur du logement. dans le garage, dans la cave ou une annexe. Dans ce cas, attention à poser une isolation sur l’appareil, ainsi que sur les canalisations qui vont au logement. Autre précaution : penser à le vidanger pour éliminer le tartre qui ralentit le fonctionnement.

Les volets, rideaux sont égaiement une aide à la préservation de la chaleur, notamment la nuit. L’isolation est bien évidemment importante pour une meilleure efficacité, mais attention à ne pas boucher les aérations nécessaires, qui doivent au contraire rester bien en place.

Pour ceux qui ont la chance d’avoir une cheminée, l’insert est idéal bien évidemment, mais s’il n’y en a pas, il faut au minimum une trappe.

Au niveau des appareils ménagers, lors de l’achat ou du rachat. prendre en compte la consommation d’énergie qui apparaît désormais sur les étiquettes. Nous pouvons aussi privilégier les programmes « éco » et faire tourner les lave-linges, lave-vaisselle et sèche-linge à des heures creuses Les appareils en A sont les plus économiques, les plus gourmands se situant en G.

3. L’ÉLECTRICITÉ
===============

Pour économiser de l’électricité, il est possible de prendre des mesures relativement simples avant de penser au changement de fournisseur d’électricité:

  • Lorsqu’une de vos ampoules ne fonctionne plus, la remplacer par une lampe basse consommation
  • Ne pas oublier de dépoussiérer ampoules et abats jour, sans nous en rendre compte, la luminosité baisse. Les spécialistes estiment que cela peut aller jusqu’à 40% de perte!
  • Évidemment, ne pas oublier d’éteindre lorsque l’on n’est plus dans la pièce.
  • Ouvrir les volets et stores, laisser la lumière entrer et favoriser les couleurs blanches sur les murs.
  • Les va-et-vient, les variateurs de lumière sont aussi à privilégier.

En ce qui concerne les opérateurs d’électricité, le marché est officiellement ouvert à la concurrence depuis déjà 4 a ns. Pourtant, les Français restent fidèles à EDF à 95 %. La raison est simple, aujourd’hui, les concurrents doivent en fait acheter l’énergie à … EDF. Une situation effectivement quelque peu bizarre. Une nouvelle étude a eu lieu afin de vérifier ce qui se passe en réalité et assurer que la concurrence peut en effet fonctionner dans ces conditions. Une loi a donc été promulguée afin de faire en sorte que EDF revende son électricité nucléaire au prix de revient. Le décret fixant le prix sera validé en 2011. Un élément qui risque de changer la donne.

Pourtant l’élément primordial qui va permettre d’avoir un vrai choix est ailleurs: dorénavant, un client qui passe chez Poweo par exemple peut ensuite revenir chez EDF s’il le souhaite. Or, cela était impossible jusqu’à cette année, ce qui freinait évidemment les clients potentiels qui ne se sentaient pas vraiment sécurisés en cas de déception.

Les appareils en veille

L’écologie a parfois du bon et permet de faire quelques économies. Ainsi, les Verts s’élèvent depuis longtemps contre tous ces appareils qui restent en veille en permanence, entre chaines hifi, box, ord inateu rs parfois, télévisions …

Après tout il est vrai que pris un il un, tous ces appareils ne consomment pas beaucoup en veille. Une télé LCD utilise environ 1 W/h seulement un peu moins pour un lecteur DVD, un ordinateur environ 20W/h, une imprimante 99 W/h. Tout cela est finalement assez peu. Surtout que le kWh coûte pour l’instant très peu cher, environ 13 centimes d’euros.

Pourtant si l’on fait les hypothèses suivantes:

  • 20 heures de veille par jour pour la télé,
  • 22 heures de veille pour le lecteur DVD,
  • 23 heures de veille pour l’imprimante,
  • 20 heures de veille par jour pour l’ordinateur.

Et ce, absolument tous les jours :le l’année, cela représente déjà un coût qui dépasse les 130 euros. 130 euros qui s’en vont en fumée, ou plutôt dans les poches du fournisseur d’électricité !

Lorsque l’on sait que l’électricité coûte en moyenne 25% plus cher dans les autres pays européens, et que le coût va donc obligatoirement augmenter chez nous, il est sans doute intéressant que nous débranchions ces appareils. Ou encore plus simple, acheter des multiprises avec interrupteur, ce qui permet d’éteindre plusieurs appareils en même temps el les rallumer d’un simple clic.

4. L’EAU
=======

La chasse aux fuites est le premier geste salvateur. Un robinet qui goutte peut gaspiller jusqu’à 20 mètres cube par an. Pour une chasse d’eau, cela passe de 30 à 250 mètres cube, vite à vos outils ! Regarder de temps à autre son compteur est un geste à retenir.

Ici aussi, l’écologie nous a fait adopter des gestes qui nous permettent de faire quelques économies.

  • Ne pas laisser couler l’eau lorsqu’on se brosse les dents.
  • Privilégier les douches.
  • Avoir des chasses d’eau économiques ou permettant un choix double débit. Si vous n’en avez pas, vous pouvez placer une bouteille par exemple dans la chasse, cela fera baisser chaque remplissage d’environ un litre.
  • Le lave-vaisselle est plus économique que la vaisselle à la main.
  • Pour le jardin, utiliser au maximum le goutte à goutte, arroser à la tombée de la nuit.
  • Prendre un seau pour laver la voiture.
  • Si vous devez changer de robinet, autant choisir un mitigeur qui utilise 10% d’eau par rapport à un robinet classique, ou un robinet thermostatique, plus cher, mais qui économise jusqu’à 30%.

D’autres mesures telles que la récupération d’eau de pluie pour arroser le jardin sont utiles.

En appartement, si le système d’eau est collectif, pourquoi ne pas demander des compteurs ou défalcateurs individuels, par logement. Les syndics ont pu constater que lorsque cela est le cas (et a fortiori pour le chauffage), la consommation collective baisse jusqu’à 30% !

5. LES ASSURANCES
================

Qu’il s’agisse d’assurances santé, voiture, habitation, la concurrence est telle que chaque foyer devrait avoir la possibilité de réduire la facture. Il faut bien entendu y consacrer un peu de temps. Après tout, ceux qui vous « offrent » ces assurances sont aussi là pour gagner leur vie et doivent par conséquent garantir une rentabilité.

Il faut réfléchir au fait de payer une assurance tous risques plutôt qu’au tiers surtout si la voiture n’est plus cotée = 50% d’économies. Toujours pour la voiture, là aussi, si l’on est à la retraite et que l’on n’utilise sa voiture qu’épisodiquement, ou si l’on fait moins de 10 000 kilomètres par an, des contrats spécifiques permettent de diminuer la note de 30% par rapport à une assurance classique. Il faut y penser lorsque l’on arrête de travailler.

Si l’on a un jeune conducteur dans la famille, mieux vaut qu’il conduise le véhicule familial plutôt que d’avoir un véhicule à lui pour les premières années. Choisir la conduite accompagnée est aussi une bonne solution pour réduire la note.

De même, le coût mensuel du bénéfice d’une chambre individuelle en cas d’hospitalisation plutôt que double est parfois un luxe inutile qui peut coûter jusqu’à une trentaine d’euros par mois, ou la garantie d’une valeur mobilière trop importante par rapport à la réalité peut être parce que l’on a oublié de réviser le contrat.

Si vous ne voulez pas vraiment perdre du temps à étudier la question, pourquoi ne pas tout simplement signaler à votre assureur que le montant des mensualités est trop élevé et qu’il vous faut trouver une solution. Votre assureur s’il est normalement constitué devrait pouvoir vous trouver une alternative, car il ne souhaitera pas perdre le contrat. En général, ce n’est pas lui qui viendra vous chercher pour vous proposer une réduction, puisqu’il est commissionné. A vous donc d’entreprendre la démarche.

S’assurer en ligne est aussi une possibilité alléchante, car les cotisations sont généralement inférieures et de façon assez flagrante : assureo.fr, ou les sites des grands groupes d’assurances sont à consulter.

6. LA VOITURE S LES TRANSPORTS
=============================

Le type de voiture a son importance, tant pour la consommation, l’entretien que pour les assurances. Rien que de très logique, inutile de s’appesantir sur cet aspect.
Le monde de l’entretien automobile a depuis cette année a subi des modifications. Les concessionnaires ne sont plus les seuls à pouvoir faire les maintenances obligatoires, qui permettent le maintien de la garantie. Il est aujourd’hui possible de passer chez n’importe quel prestataire à condition qu’il ait l’agrément, ce qui est le cas des grands réseaux de centre auto ou de certains garagistes indépendants. De ce fait, la plupart des concessions offrent aujourd’hui des tarifs revisités et plus bas. Nous avons dorénavant le choix, profitons-en.

Le covoiturage est évidemment un bon plan à étudier, que l’on souhaite utiliser sa voiture ou celle d’un autre. L’association Voitures and Co ainsi que de nombreux sites tels que covoiturage.fr, l23envoiture.com sont aptes à vous proposer des possibilités de trajets. Vous pouvez également poster vos demandes sur ces sites.

Les cartes de réduction
existent aussi depuis longtemps notamment pour le train, mais peut-être ne savez-vous pas que des sites de trocs et d’échanges existent aussi : zpass.com et trocdestrains.com

7. L’ALIMENTAIRE
================

Les Français connaissent en général les magasins alimentaires qui se situent dans leur ville ou à proximité. Pourtant, il faut encore qu’ils soient relativement proches car inutile de faire des kilomètres pour économiser 10 euros.

Nous nous sommes donc familiarisés avec les fameux discounters, tels qu’Aldi, Lidl, Leader Price, Ed, Netto, Norma entre autres. Une façon de ne pas perdre son temps, car l’assortiment est relativement restreint et les caissières rapides.

Consulter les promos sur les prospectus qui sont dans les boîtes aux lettres ou pourquoi pas sur Internet. Ainsi, sur promoalcrt. corn, il est possible de consulter les promos des grandes surfaces que le client fréquente, ou les boutiques préférées. Mais des solutions complémentaires existent aussi telles que les bons de réduction.

• Les bons de réduction
Nous ne pouvons pas tout cultiver dans notre jardin ou sur notre balcon lorsque nous en avons un. Aussi quitte à acheter, autant le faire au meilleur prix. Plusieurs sites se sont spécialisés dans les bons de réduction, le problème est qu’ils ne correspondent pas toujours aux produits qui nous intéressent. Dans les sites, on connaît eboons.com, bon-de-reduction.com, 1001reductions.com, ma-reduc.com Pour pallier cet inconvénient, plusieurs possibilités :

  • malistedecourses.net , un site où l’on peut obtenir des coupons de réduction ciblés en fonction de ce que l’on prévoit d’acheter
  • En répondant aux enquêtes de certaines grandes sociétés qui ont des gammes importantes en hypermarché, comme Danone ou Nestlé, par exemple, on reçoit sur produits laitiers divers, eaux minérales et autres boissons. En bref, sur des produits de grande consommation.

8. S’HABILLER PAS CHER
=====================

Les jeunes nous montrent l’exemple. Ils sont devenus les vrais pros en ce qui concerne les magasins de type H&M, où l’on trouve des vêtements sympas à bas prix, les Parisiens peuvent aussi fréquenter Uniqlo, malheureusement toujours pas de Topshop en France, à moins d’aller sur leur site Internet.

D’ailleurs, la toile aussi est intervenue pour faire baisser la note. Tout le monde est aujourd’hui au courant du fait que les grands sites de ventes privées sont sur la toile et permettent ainsi d’accéder à des marques connues en déstockage ou en fin de collection. Le leader est toujours venteprivee.com, mais aussi Brandalley.fr, FashionPri-vilege.com, pour les chaussures Sarenza.com, etc. Nos boîtes mails sont remplies de ces propositions qui affluent et qui sont souvent bien intéressantes, surtout lorsque l’on a des cadeaux en prévision.

Mais tout le monde n’est pas sur le net. On peut ainsi rendre visite aux magasins d’usine, aux villages de marques, ou pourquoi pas aux boutiques vintage ? Il y a également de plus en plus de dépôts-vente dans toutes les grandes villes, ainsi que les brocantes ou marchés au puces.

• Ne pas oublier le cashback
Pour les cyberacheteurs, voici une bonne solution. Il s’agit de télécharger une barre et de passer par elle afin de recevoir une commission sur les achats effectués. Un principe simple : une reversion de 1 à 30% sur les montants des achats. Il y a aussi parfois un abonnement annuel au site (de moins de dix euros). Le plus complet est fabuleos. com, mais d’autres existent aussi : privateconso.com, deenero.fr par exemple.

9. ECHANGER & TROQUER
======================

Le troc était ringard, mais depuis qu’il est passé sur la toile, il est devenu tendance. Même les super modeuses ouvrent leur salon privé afin de s’échanger leurs dernières toilettes, ce qui permet de toujours faire impression sans pour autant avoir à débourser plus. Simpietroc.com, gchangetout.com, troctoo.com, flesko.com, digitroc.com… autant de sites où il est possible d’échanger.
Dans un style plus classique, on retrouve bien entendu d’autres possibilités telles les magasins du type Troc (ex. de l’Ile) qui rachète vos vieux meubles, livres, CD etc. Ou encore les sites de ventes aux enchères qu’il ne faut plus présenter.
Goopes.com est aussi un site où l’on peut louer un peu tout ce qui évite d’avoir à acheter. Cela va de la tondeuse à gazon à la robe de mariée. Pourquoi se priver ?

Le pouvoir d’achat augmente ou rétrécit suivant la façon dont on consomme. Voici pourquoi, à revenu égal, la seule possibilité de préserver ou de faire croître sa consommation dans tous les domaines est la débrouille, l’astuce, et la connaissance. Ce guide pratique vous explique tout ce que vous devez savoir pour gagner au moins 1000 euros annuel de pouvoir d’achat supplémentaire, par une succession de gestes simples, réalisables par tous, dans bien des domaines : maison, alimentation, voiture, téléphonie, Internet, etc. Alors, à vous de jouer !