Ralentissement de l’immobilier et baisse des taux de crédits

Ralentissement de l'mmobilier et baisse des taux de créditsL’année 2012 s’oriente vers un atterrissage en douceur des prix des logements. Comme toutes les années d’élections présidentielle et législatives, le marché de l’immobilier ralentit dans l’attente des résultats des élections et des orientations que prendra le nouveau gouvernement, dans un contexte économique chahuté.

Les taux des crédits restent très bas
Après des années particulièrement dynamiques, le marché de l’immobilier ancien confirme le ralentissement amorcé en 2011. En effet, le volume des transactions a baissé de 14 % en février 2012 en Île-de-France par rapport à février 2011, constatent les notaires de France. Quant à l’évolution de l’indice des prix des notaires, il est en baisse de 0,4 % pour les appartements et de 1,4 % pour les maisons entre les deux derniers trimestres 2011.

D’autres professionnels confirment cette tendance. Selon le dernier baromètre édité par Century 21, le prix moyen du mètre carré recule de 2,1 % entre le second semestre 2011 et le premier trimestre 2012, et s’établit à 2578 euros. Les appartements anciens enregistrent une forte baisse: -7 %.

Quant au marché de l’immobilier neuf, la Fédération des promoteurs immobiliers et l’Union des maisons françaises, annoncent une baisse de 21 % du nombre de logements mis en vente au premier trimestre 2012 par rapport à début 2011. Mais les prix résistent encore. Il existe même une hausse du prix moyen des logements entre les premiers semestres 2011 et 2012 de 1,1 % en île-de-France et de 5,4 % en province. Cette progression, expliquent les professionnels, tient à l’augmentation du coût des terrains et des coûts de la construction qui grimpent du fait de la multiplication des normes, notamment.

En revanche, les taux des crédits immobiliers restent bas: 3,7 % en moyenne sur quinze ans, 4 % sur vingt ans, selon Meilleurtaux.com. Un niveau favorable aux particuliers qui souhaitent investir en 2012. Dans ce contexte, il faut plus que jamais respecter les règles de l’immobilier: immeuble bien situé dans une ville dynamique.