La mensualisation : Une pratique pour gérér ses dépenses

La mensualisation en France

La mensualisation, c’est pratique et c’est un moyen très utilisé par les Français de gérer leur budget. Près de la moitié des personnes interrogées par le CSA pour le prestataire de services de paiement SlimPay (49 %) ont souscrit pas moins de trois contrats de mensualisation et un quart en ont au moins cinq.

Elles l’adoptent pour la téléphonie et Internet (86 %), l’électricité, l’eau, le gaz (70 %), les assurances habitation, automobile ou santé (68 %) et les impôts (60 %). Pourquoi pas aussi pour leur sport, et leurs magazines? Plus des deux tiers des sondés (65 %) jugent, en effet, que la mensualisation n’est pas assez proposée au moment de l’achat.

Presque 8 Français sur 10 estiment que la mensualisation leur permet de mieux prévoir et gérer leurs dépenses et 72 % de régler des services ou produits inaccessibles en une seule fois. Sans omettre … l’absence du risque d’oublier de payer (73 %) !

La jeune société, créée en 2009, propose donc de mettre en place cette mensualisation grâce à un logiciel faisant office de terminal de paiement. « Ce terminal combine la rapidité du paiement par carte bancaire et la pérennité du prélèvement sur compte bancaire », argumente Jérôme Traisnel, président-directeur général de SlimPay. Le premier paiement se fait par carte et les suivants par prélèvements régnliers. Le Club Med Gym, l’a déjà adopté.

L’offre de SlimPay s’inscrit dans le cadre du Sepa (Single euro payments area, espace unique de paiement en euros) dont l’ambition est de créer une gamme de moyens de paiement en euros commune à l’ensemble des pays européens. Un projet peu connu, mais déjà source de nombreuses innovations.

Cependant, les jeunes sociétés innovantes se heurtent souvent aux banques et à leurs autorités. Ce n’est pas un hasard si la deuxième directive européenne sur la monnaie électronique est: en retard de transposition en France. Motifs invoqués: la sécurité des fonds et la lutte contre le blanchiment d’argent. Les parts de marché bougent particulièrement peu dans le jardin bancaire français. Les efforts des autorités pour faciliter la mobilité bancaire ont d’ailleurs fait: chou blanc.

La mensualisation freine la mobilité bancaire

Les banques ont publié des guides de la mobilité comme elles ~ étaient engagées, mais elles renâclent à prendre en charge les transferts des opérations de virements et de prélèvements ou à rembourser les frais indûment prélevés à cette occasion, selon l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP). Autant dire que la mensualisation des paiements freine la mobilité bancaire.

Et pour percer le pré carré des banques, Slimpay propose la mensualisation. utilisée par ces dernières pour vous ferrer. Mémé si son modale n’entrave pas un changement de banque, la manœuvre ne manque pas de piquant.