Comment faire baisser les frais d’assurance de sa voiture et sa maison?

Assurance Auto et LogementAprès une augmentation significative en 2011, l’année 2012 démarre une nouvelle fois sur les chapeaux de roues en termes de tarification d’assurance. Si l’assurance auto devait uniquement s’ajuster sur l’inflation pour approcher les 2 % de hausse, l’assurance habitation devrait, elle, bondir de 5 % cette année, après 7 % de hausse en 2011. Alors, comment en limiter l’impact sur vos contrats?

Déterminez vos besoins
La première solution consiste à privilégier le prélèvement automatique plutôt que le paiement par chèque ou le paiement fractionné. L’assureur peut multiplier les frais pour ce type d’opération. Ensuite, vous pouvez regrouper plusieurs de vos contrats chez un même assureur, ce qui vous permettra d’obtenir d’emblée une réduction. Sinon, n’hésitez pas à en réclamer une. En outre, demandez-vous si votre couverture est adaptée à votre situation. «Il est fréquent de voir un assuré couvert de façon disproportionnée par rapport à ses besoins », constate Stanislas Di Vittorio, fondateur du site Assurland.com, comparateur d’assurances sur Internet.
Par exemple, pour l’assurance auto, il est suffisant d’assurer une voiture de plus de huit ans « au tiers » plutôt que « tous risques ». Vous économiserez ainsi plusieurs centaines d’euros. Pour l’assurance habitation, si vous ne possédez aucun mobilier récent et de valeur, il est inutile de souscrire une garantie de remboursement « valeur à neuf ». Cette indemnisation, destinée à limiter la perte liée à la vétusté de vos biens, serait de toute façon nulle pour vous.

Faites jouer la concurrence
Ensuite, vous pouvez opter pour des contrats en ligne. Comptez jusqu’à 15 % d’économie en comparaison de ceux vendus «en direct». Tout dépend du niveau de service que vous souhaitez recevoir.
Si vous êtes autonome et si un suivi particulier ne vous apporte aucune valeur ajoutée, lancez-vous. Enfin, faites jouer la concurrence, « C’est là que les économies seront: les plus significatives », insiste Stanislas Di Vittorio. Les prix, pour un même risque, peuvent aller du simple au triple entre les compagnies d’assurances. Il ne faut alors pas hésiter à consulter régulièrement ce qui est proposé par la concurrence. Et, le cas échéant, résilier pour souscrire un nouveau contrat moins onéreux.
Depuis la « loi Chatel » du 28 janvier 2005, la procédure est facilitée. Les assureurs sont tenus d’informer l’assuré, au plus tôt trois mois et an plus tard quinze jours avant la date limite de résiliation, de la possibilité de ne pas reconduire le contrat.
Si vous recevez cet avis d’échéance moins de quinze jours avant la fin de la période de résiliation, ou même après cette date, vous disposez d’un nouveau délai de vingt jours, Si l’avis n’est pas reçu avant la date anniversaire, vous pouvez résilier votre contrat à tout moment et sans pénalités.