Auto, habitation, santé : Le prix de vos assurances en 2013

Auto, habitation, santé : Le prix de vos assurances en 2013Les tarifs des assurances auto, habitation, santé… connaitront une nouvelle augmentation, celle-ci variera d’un assureur à l’autre. Pour faire baisser la note, faites jouer la concurrence.

C’est une habitude à la quelle on ne se fait pas. Au le 1er janvier, la facture de vos contrats d’assurances auto, habitation et santé augmentera entre 0,9% et 7%, selon les compagnies.

 

Des hausses de tarifs disparates

En assurance auto, les assureurs ont annoncé des progressions allant de 0,9% pour la Maaf à 4% pour Swiss Life. Les chiffres peuvent sembler élevés au regard de l’évolution du nombre de sinistres. Selon la Sécurité routière, les automobilistes tués et blessés ont diminué respectivement de 8,1% et de 6,4% sur les onze premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2011. Les assureurs répercutent ainsi la nouvelle hausse du coût des réparations et de l’indemnisation des dommages corporels.

Autre fait marquant, dès le 1er janvier, la revalorisation des rentes corporelles, actuellement assumée par le Fonds de garantie des assurance obligatoires de dommages (FGAO), sera transférée aux assureurs. La Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) a ainsi demandé aux pouvoirs publics que cet effort soit limité à une charge «normale». Sans cela, certaines compagnies auraient sans doute pu geler leurs tarifs.

En assurance habitation, les compagnies ont annoncé des hausses de prix comprises entre 1,9% pour la Maaf et 7% pour Generali. La croissance du «petit risque» (cambriolages, incendies, inondations…) et la vague de froid de février 2012, dont le coût est estimé à 500 millions d’euros, ont pesé dans la balance, malgré l’absence de catastrophes naturelles. Pour Assurland, comparateur d’assurances sur Internet, l’augmentation moyenne devrait se situer autour de 2,5%, en conformité avec l’inflation.

Enfin, concernant les mutuelles de santé, les premières augmentations s’échelonnent de 1,5% pour la Maaf à 4,6% pour Generali. La modération des dépenses de santé constatée en 2011 et 2012 et l’absence de transfert de charges de la Sécurité Sociale permettent un tassement de la flambée des prix. Toutefois, le doublement – 3,5% à 7% – de la taxe spéciale sur les conventions d’assurances (TSCA), ne semble pas avoir encore été digéré par les compagnies.

La loi Chatel peu connue

Pour résilier son contrat et faire jouer la concurrence, la loi Chatel oblige les assureurs à envoyer un avis d’échéance entre trois mois et quinze jours avant la date anniversaire. Pourtant, 70,1% des assurés estiment ne pas être suffisamment informés sur cette faculté, selon une étude du courtier en assurances Assurland. Profitez-en, les prix pour un même risque peuvent évoluer du simple au triple.